Beaux rivages

Beaux rivages

Nina Bouraoui

Le Livre de Poche

  • 16 septembre 2017

    Une histoire simple

    Mettez-le cap sur ces « Beaux rivages » ou plutôt larguez les amarres, devrait-on dire puisque l’héroïne, A., se fait larguer, quitter par Adrian après huit ans d’amour. C’est une histoire simple, mais universelle, que nous raconte Nina Bouraoui. « Les larmes rassemblent davantage que les baisers », écrit-elle. Elle a raison : tout le monde se retrouve dans ce chagrin d’amour. Le roman s’ouvre après les attentats de janvier 2015 et s’achève avec ceux de novembre, si bien que la dévastation de A fait écho à celle du pays. A la tristesse s’ajoutent la colère, la souffrance, l’abattement, et le désespoir.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u