Une femme invisible

Nathalie Piégay

Éditions du Rocher

  • Conseillé par
    15 décembre 2018

    C'est vraiment une femme de l'ombre que nous livre Nathalie Piégay. Marguerite Toucas-Massillon, la mère de Louis Aragon, est présentée au départ comme sa sœur pour sauver les apparences... Une femme libre, indépendante, courageuse, qui subvient aux besoins de sa famille en exerçant diverses activités, même si certaines ne sont pas du goût de son fils. Marguerite a vécu une vie très effacée, entre sa famille, particulièrement sa mère, et son amant, Louis Andrieux, à qui elle est toujours restée fidèle. Mais ce récit est-il réellement sa vie ou une fiction plus ou moins imaginée par l'auteur en suivant sa propre vie ? A la fin de ce livre, je n'ai ressenti aucune sympathie pour Aragon à qui on a fabriqué une identité, toujours pour sauver les apparences dans ce milieu très bourgeois. Je me suis sentie un peu perdue dans cette lecture peu explicite...


  • Conseillé par
    8 octobre 2018

    Nathalie Piégay nous propose de découvrir l’histoire de la filiation honteuse, secrète et compliquée de la mère de Louis Aragon.
    Développée avec minutie, imagination et certitudes, cette vie de femme de l’ombre se lit comme un roman !
    Nathalie Piégay nous convie dans les interstices de la biographie de l’auteur d’Aurélien, quelque peu ingrat avec sa mère. Elle va au-delà des biographies déjà écrites pour nous parler de la mère de l’immense écrivain avec son regard de femme, et il m’a semblé que c’est important ici puisqu’elle mobilise son intuition... féminine.
    L’auteure utilise le « je » comme pour mettre en perspective notre monde et celui de cette « famille » de la première partie du XXème siècle.
    Nathalie Piégay partage son obsession pour la mère d’Aragon, peut-être parce qu’elle est convaincue que derrière le grand écrivain existait une grande femme, une mère si peu connue. Émouvant. Et très instructif.


  • Conseillé par (Libraire)
    29 août 2018

    Un émouvant portrait de femme

    Dans un roman enquête passionnant, Nathalie Piegay offre l'émouvant et sensible portrait d'une femme rendue invisible par tous en projetant la lumière sur Marguerite Toucas-Massillon mère de Louis Aragon.

    Une femme invisible est un roman enquête très bien documenté, au sujet maîtrisé par son auteure qui nous fait découvrir la stupéfiante histoire de Marguerite Toucas-Massillon qui à la fin du XIXe siècle, alors qu'elle est encore mineure, va donner naissance à un petit garçon, Louis, fruit d'une relation adultère avec un homme beaucoup plus âgé qu'elle, déjà marié, père et par ailleurs député. Subissant une forte pression familiale et sociale, la jeune Marguerite est conduite à s'effacer, obligée de ne pas reconnaître son enfant, niée dans son rôle de mère : on la fera passer pour la sœur du petit Louis à qui l'on attribuera le nom fictif d'Aragon et qui deviendra l'auteur majeur du XXe siècle français que l'on sait.
    C'est donc l'histoire de cette femme que tout son entourage a souhaité rendre invisible et le récit de la relation avec son fils que Nathalie Piegay raconte dans un texte au sujet passionnant, dont l'écriture fluide rend la narration agréable et plaisante à lire. Le lecteur est touché par cette histoire stupéfiante comme par ce portrait sensible de femme, d'amante et de mère singulière qu'aucune fiction n'aurait pu imaginer. Nathalie Piegay dresse avec empathie cette étonnante relation qui se noue entre cette mère et son fils, à toutes les étapes de sa vie, depuis son enfance et son adolescence jusqu'à sa vie d'adulte marquée par sa notoriété littéraire. Nathalie Piegay restitue avec justesse l'histoire touchante et émouvante de cette femme qui a enduré en faisant preuve d'une grande force de caractère, niée par tous mais donnant à chacun une incroyable leçon de vie. Ce faisant, elle projette une belle lumière sur cette femme que tout le monde, y compris bon nombre de biographes de Louis Aragon, a voulu rendre invisible et offre ainsi de nouvelles perspectives de lecture des œuvres de l'écrivain.


  • Conseillé par (Libraire)
    25 août 2018

    Quand Marguerite tombe enceinte dans les années 1900, elle a 19 ans l’enfant qu’elle attend est né d’une aventure, être fille mère est inconcevable pour l’époque...Alors sa mère Claire falsifie le certificat de naissance de son petit fils, il devient Louis Aragon, elle l’adopte. Marguerite devient alors la sœur de son fils Louis. Ce terrible secret elle doit le cacher, malgré elle. Fresque d’une époque où la femme était invisible et ne pouvait être que dans l’ombre d’un mari. Un récit riche en descriptions et fort documenté il vous plongera dans une toute autre époque !
    Elisa