• par (Libraire)
    18 avril 2016

    Du très bon Ellory

    Années 70. Le shérif John Gaines pensait que les atrocités auxquelles il avait assisté pendant la guerre du Vietnam l'avaient immunisé contre de nouvelles horreurs...jusqu'à la découverte du corps d'une adolescente, disparue 20 ans auparavant.
    Ce sont toutes ses souffrances d'alors qui remontent, en écho à celles de la victime, de sa famille et de ses amis.
    Son enquête va le plonger dans un passé sombre, empli de secrets et de folie.
    Un roman noir dans la veine de Seul le silence, plein de douleurs et de tourments mais éclairé par l'espoir, celui d'un avenir meilleur, d'amitiés profondes et d'histoires d'amour à construire.


  • 14 octobre 2015

    Un polar un peu trop bavard

    On ne reprochera pas à Roger Jon Ellory de manquer d'ambition. Dans " Les neuf cercles ", son sixième roman, l'auteur de " Seul le silence " s'attache à ausculter à la fois les traumatismes de deux anciens combattants et les mentalités des riches Blancs du Mississippi, le tout sur fond de crime non résolu. Vaste programme pour un Anglais natif de Birmingham. Il est vrai que lui s'avoue fasciné non seulement par les tueurs en série mais aussi par le Sud profond et par le chef-d'oeuvre de Truman Capote " De sang-froid ". Et que, livre après livre, il décline cette triple fascination en allant défier sur leur terrain les plus grands noms du polar US.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u