La saison des ouragans, roman

La saison des ouragans, roman

Fernanda Melchor

Grasset

  • 7 juillet 2019

    Noir Mexique

    L’auteure mexicaine nous livre un roman sombre en exacerbant les réalités les
    plus tragiques de son pays. Les voilà condensées dans cette histoire sans
    lueur, cruelle, brutale, portée par une écriture et un souffle incroyable, qui
    ne laisse de répit au lecteur à aucun moment. On entre dans ce roman comme
    dans l’enfer de Dante : en abandonnant toute espérance. Meurtres,
    prostitution, pédophilie, homophobie, trafics de drogues, le village de La
    Matosa est un microcosme qui concentre tous les vices et la violence du
    Mexique. Tout y est sali, corrompu, pervers, et Fernanda Melchor rend possible
    la lecture par un style percutant, un langage cru et des personnages
    déterminés par une société pourrie.

    Le point de départ est la découverte dans le canal d’irrigation près du
    village de La Matosa du corps de celle qu’on appelle la Sorcière. La chronique
    de cette mort annoncée prend la forme d’un roman choral qui donne la parole
    aux témoins et aux tueurs présumés.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u