Kent State, Quatre morts dans l'Ohio

Kent State, Quatre morts dans l'Ohio

Derf Backderf

Çà et là

  • par (Libraire)
    31 octobre 2020

    Back to the 70's

    En 1970, Kent State est une université au carrefour de toutes les tensions sociales américaines : la peur du communisme, la possibilité d'un service au Vietnam, les organisations activistes étudiantes et la politique de Nixon ... Un cocktail explosif qui va avoir de dramatiques conséquences...
    Avec une précision millimétrée et un grand sens de narration, Derf Backderf nous restitue toute une époque et raconte les dynamiques complexes des évènements, minute par minute...


  • par (Libraire)
    28 octobre 2020

    Mai 1970, campus de Kent State, Ohio, 4 morts lors d'une manifestation étudiante contre la guerre du Vietnam, l'auteur de Mon ami Dahmer livre ici, un recueil de témoignages dense et essentiel sur ce drame américain engendré par les dérives politiques de Nixon. Effarant !


  • par (Libraire)
    1 octobre 2020

    A lire absolument !

    Backderf s'attaque à un sujet inédit : la répression des jeunes étudiants opposés à la guerre du Vietnam.
    Saisissant du début à la fin.


  • par (Libraire)
    30 septembre 2020

    Une enquête sans concession sur une stratégie des années Nixon. Les événements sont restitués avec précision, intensité. - Richard -


  • par (Libraire)
    22 septembre 2020

    Incontournable !

    Backderf est de loin le dessinateur de bandes dessinées américain dont j'admire le plus le travail !
    Quelque soit le sujet dont il s'empare ; le milieu underground de la musique punk dans une petite ville de la rust belt au début des années 80 dans "Punk, Rock et Mobile Homes" ; sa rencontre affreusement banale au collège avec le futur serial Killer Jeffrey Dahmer dans les années 70 dans "Mon ami Dahmer" ; ses tribulations rocambolesques de jeune branleur désœuvré à l'arrière d'un camion poubelle dans "Trashed" ; les mille et uns strip de la vie ordinaire d'une Amérique White Trash, gloutonne, absurde, excentrique voir totalement cramée dans "Trues Stories" ; Barckderf en revient toujours au même portrait. Celui de la petite ville de banlieue américaine triste à mourir où on tue le temps comme on peut et avec les ressources qu'on a !
    Chroniques sociales fendardes, mordantes, déjantées, glaçantes, trash, les bds de Backderf sont, pour le dire de façon imagée, le reflet d'un rêve américain qui se serait foutu copieusement sur la tronche en s'apercevant dans le miroir !
    "Kent State, quatre mort dans l'Ohio", sortie ce mois ci aux éditions Ça et La, est une bd à part dans l'œuvre du dessinateur de presse. Car au fond, si le sujet n'a pas tellement changé. Même rêve. Même désillusion. Les larmes ont remplacé les rires et la rage, l'euphorie, pour raconter non plus une comédie humaine mais une tragédie !
    Le 4 mai 1970, sur le campus de l'université de Kent State, un rassemblement d'étudiants opposés à la guerre du Vietnam est violemment réprimé par la Garde nationale qui tire sur les manifestants. Quatre étudiants, âgés de 19 à 20 ans, sont tués et neuf autres gravement blessés.
    Derf avait 10 ans à l'époque des faits. Il a vu des troupes traverser sa ville en 1970 et cette évènement sanglant l'a marqué durablement comme bon nombre d'américains. De cette épisode, il tire le récit minutieux et détaillé des 3 jours ayant conduit au drame de Kent State. Aussi brosse-t-il le portrait des étudiants qui sont restés sur le carreau. Jeunes idéalistes, pacifiques, rebelles, esprits libres qui voulaient autre chose de plus beau et de plus désirable pour leur pays. Ainsi que le portrait des membres de la garde nationale, des espions infiltrés de tout bord et de toute la chaîne de commandement qui ne les voyaient alors que comme de sales communistes et de dangereux anarchistes ! C'était l'Amérique de la guerre froide, l'Amérique va-t-en-guerre, parano, mythomane, absurde et irresponsable à l'œuvre ce jour là...
    Véritable travail journalistique et leçon d'histoire "Kent State, quatre mort dans l'Ohio" est un témoignage magistral et poignant démontrant l'absurdité de cette boucherie en forme d'engrenage qui provoqua un mouvement de manifestations sans précédent dans tout le pays et contribua plus tard à faire basculer l'opinion publique sur l'engagement américain au Vietnam !
    Un incontournable !

    - Allan -


  • par (Libraire)
    7 septembre 2020

    Kent State

    Début mai 1970, Nixon, embourbé dans une guerre au Vietnam qui dure et tue des dizaines de milliers de jeunes appelés, annonce à la télévision son invasion du Cambodge. Les étudiants, premiers concernés par la conscription et pour la plupart profondément antimilitaristes, organisent dans de nombreuses universités du pays des manifestations pacifistes. Parmi elles, Kent State dans l'Ohio, s'échauffe. La réponse de l'université, appeler la garde nationale à occuper militairement le campus pour éviter tout débordement, amènera tout le contraire, jusqu'à ce que la garde ouvre le feu sur le campus plein à craquer, sans distinction entre manifestants et étudiants changeant de cours, Un époustouflant travail journalistique de Derf Backderf qui nous offre une lecture horriblement poignante qu'on ne peut pas lâcher.

    Florian