Là où nous dansions

Là où nous dansions

Judith Perrignon

Rivages

  • 5 mars 2021

    Détroit, USA, 1960's. Haut lieu de la culture musicale afro-américaine. Aujourd'hui, ville sinistrée, en faillite. Le Brewster Project est rasé, complexe d'emmeubles qui ont abrité tant d'histoires familiales, noires.
    Avec sa prose vivante, son roman choral brillamment orchestré, Judith Perrignon nous emmène déambuler dans les rues de Détroit, elle nous fait sentir l'âme de la ville.


  • 8 février 2021

    Plongez dans le mythique Brewster Douglas Project de Détroit, dansez-y, vivez-y un instant.
    Vous y trouverez dans le désordre, une intrigue policière, les Suprêmes à leurs débuts, ou encore un flic issu d'une famille plutôt réfractaire à l'autorité politique...
    Céline


  • par (Libraire)
    3 février 2021

    Détroit.

    Suite à un fait divers, Judith Perrignon, nous plonge dans l'histoire de Détroit. Deux époques : 1960, une ville en plein essor où bien des rêves sont possibles. Capital de l'industrie automobile, le coeur de la musique avec la Motown, les suprêmes et bien d'autres.
    2013, un corps est retrouvé au bas d'un immeuble, Ira, flic qui a grandit là, enquête. Que reste-t-il du Détroit de son enfance ? Un champ de ruines , le racisme, la pauvreté, l'effondrement économique ,
    On sort de cette lecture les oreilles pleines de musique ! Superbe roman choral et social.


  • par (Libraire)
    27 janvier 2021

    ESSENTIEL

    Un corps est retrouvé dans les décombres du ‘Brewster project’, un programme d’habitat social lancé par Eleanor Roosevelt, une enfant de Detroit, pour loger décemment la population noire au moment du New Deal.
    Ira, un détective d’élite qui vécut dans ces tours, est chargé de l’enquête. Celle-ci n’est en fait qu’un prétexte pour nous narrer l’histoire de cette ville et de ce quartier, qui connurent la gloire industrielle et culturelle, virent sortir les modèle Ford et Chrysler, mais aussi naitre la Motown qui lança notamment les Supremes, Stevie Wonder, Marvin Gaye et John Lee Hooker, avant de s’écrouler sur elle-même lorsqu’il fut moins cher de produire ailleurs…
    Detroit devient un lieu où la vie n’a pas plus de valeur que les ruines qui la gangrènent. Une histoire glaçante du capitalisme sauvage, un texte qui vous prend aux tripes tant il résonne dans notre monde actuel. N’apprendrons-nous donc jamais de nos erreurs ?
    Un livre essentiel, formidablement écrit.


  • par (Libraire)
    20 janvier 2021

    La ville de Détroit, bastion de l'industrie américaine, de la Motown, et des Supremes. Plusieurs générations nous relatent le quotidien de la communauté afro-américaine dans le quartier de Brewster Project où, sous couvert de proposer des logements plus décents, elle a été "ghettoïsée" avant de subir les violences et l'abandon.
    Une évocation magnifique, touchante et forte, d'une ville, d'un quartier, de ses habitants profondément attachés à ce qui les a construit.


  • 17 janvier 2021

    Un portrait fascinant !

    Judith Perrignon dresse un portrait saisissant de la ville de Détroit (Michigan). Dans ce roman choral, l’autrice croise les époques et les personnages pour comprendre l’histoire et cerner au mieux cette ville qui fut l’archétype du monde moderne et industriel, le berceau des plus grands musiciens afro-américains (Diana Ross and the Supremes, Steve Wonder, etc…) avant de devenir le symbole de la violence économique et du racisme, une ville sacrifiée sur l’autel du capitalisme, désormais traversée d’ombres et de fantômes. Pour autant, Judith Perrignon ne dresse pas un tableau morbide de Détroit, elle s’attache à souligner l’énergie qui continue de traverser la cité, elle dépeint des hommes et des femmes qui, de résiliences en résistances, se battent pour que leur ville se réinvente. Un portrait fascinant !


  • par (Libraire)
    11 janvier 2021

    Un roman admirable, passionnant, des personnages attachants

    Detroit, ses usines, la Motown et ses stars et qui nous ont fait danser et nous font danser encore, l’effervescence du quartier du Brewster Douglass Project… puis la chute. Sur plusieurs époques et sous la forme d’un roman choral très documenté, Judith Perrignon nous plonge dans l’histoire de cette ville sacrifiée, ancien fleuron de l’automobile, dont la population fut abandonnée par la classe dirigeante. Un roman admirable et passionnant porté par des personnages très attachants.


  • par (Libraire)
    9 janvier 2021

    Coup de coeur de Laëtitia

    L'histoire d'une ville (et quelle ville !), par la voix de ses habitants. Judith Perrignon nous entraine à travers le temps et l'espace dans un voyage au coeur de Detroit et du quartier noir du "Project". Des années 30 à 2013, les voix se mêlent et se répondent. On y croise les stars de la Mowtown. On y revit la grandeur puis l'effondrement de l'industrie automobile. On y découvre des habitants pleins de rêves et d'illusions. Puis la déconstruction et peut-être le renouveau. Sans jamais tomber dans le pathos, l'auteure nous livre là à la fois un hommage à l'innocence et un témoignage fort sur l'histoire d'un quartier et de ceux qui y vivent.
    Librairie La Promesse de l'Aube


  • par (Libraire)
    6 janvier 2021

    Détroit, ville symbole de la dérive du Capital, cité qui a livré les plus belles pages de l'histoire musicale mondiale. Dans un excellent roman choral, Judith Perrignon nous plonge avec précision dans cette métropole, au cœur d'habitants d'un quartier populaire à l'histoire vivante, au présent difficile et au futur vendu à d'autres...
    Une histoire populaire des États-Unis, aurait dit le grand Howard Zinn.