Mousse

Klaus Modick

Rue de l'échiquier

  • 16 avril 2021

    Inédit en France depuis presque 40 ans, ce roman est à la fois un flux de conscience et un manifeste écologique. Majeur !
    - Guillaume -


  • par (Libraire)
    22 février 2021

    Une écofiction envoutante !

    Une écofiction qui questionne notre rapport à la nature, au langage et à la vieillesse. Entre littérature et philosophie, ce récit sous forme de journal fascine et étonne !


  • par (Libraire)
    8 février 2021

    Un délicat et beau moment d'émotion.

    Un récit d'écofiction comme une délicate suspension du temps, celui d'un botaniste qui décide de vivre ses derniers jours dans la maison de campagne de son enfance. Au gré des souvenirs, de ses réflexions scientifiques, et souvent poétiques, l'homme quitte peu à peu la vie matérielle jusqu'à faire corps avec la nature, se fondre dan la matière. Un délicat et beau moment d'émotion.