Arbre de l'oubli, Roman

Nancy Huston

Actes Sud

  • 26 avril 2021

    Nancy Houston !
    Quelle intelligence et quel talent !
    Arbre de l'oubli est un magnifique roman.
    J'ai eu un peu de mal et dû me concentrer au début.
    A chaque chapitre les époques changent : 2016, 1945, 1960, 1994.......
    Les lieux changent : Ouagadougou, Bronx, Manhattan, Nashua.......
    les personnages changent : Shayna, Joël et Jérémy, Lili Rose........
    Une bonne gymnastique de l'esprit est nécessaire pour tout mettre en place.
    Il s'agit en fait de deux familles, les Darrington et les Rabenstein.
    Et les personnages principaux sont Lili Rose et Shayna.
    C'est superbement écrit et ça aborde bien des questions.
    La filiation, la recherche d'identité, le racisme, l'esclavage, les racines, les religions, la famille, la GPA, le féminisme ......
    C'est admirable de faire émerger tant de sujets dans une même histoire.
    Chaque personnage est finement analysé, avec son passé, ses failles , ses traumatismes, ses questionnements, ses croyances
    Ce sont trois générations prises dans l'Histoire, un peu comme dans Lignes de faille.
    La manière de tout aborder est fine et subtile.
    C'est un livre sensible, généreux, intelligent.
    J'aurais aimé que ça continue encore, poursuivre le chemin de tous ces personnages en particulier celui de Shayna.
    Jamais Nancy Huston ne laisse indifférent.


  • par (Libraire)
    10 avril 2021

    Arbre de l'oubli

    Un grand livre de Nancy Huston. Arbre de l'oubli interroge la famille dans tous ses états, une écriture qui passe de l'ironie sur la question des religions, à la gravité sur l'éducation et à une grande émotion sur la quête des origines, un mélange des genres dans l'écriture à l'image de cette famille si disparate dont nous suivons l'histoire avec intérêt.


  • par (Libraire)
    13 mars 2021

    Gros coup de coeur

    En dressant le portrait d'une famille américaine sur trois générations, Nancy Huston dépeint notre société contemporaine à travers le prisme d'évènements emblématiques (la traite négrière, le 11 septembre...) mais également les thèmes qui lui sont chers depuis longtemps : le racisme, la religion, le féminisme.
    C'est ample !
    Comme un arbre aux multiples ramures qui, pour bien pousser doit irriguer ses racines, Shayna doit connaître son passé pour envisager son avenir.
    Virtuose et puissant.
    A.


  • par (Libraire)
    13 mars 2021

    .


  • par (Libraire)
    12 mars 2021

    Shayna, jeune femme, « syllabe isolée sans rime possible » ainsi qualifiée par l’auteure, est en quête d’ordre dans le foutoir de son identité, entre tentation de réduire son passé en miettes et de bricoler à partir de ruines pour se construire un avenir. Echouée à Ouagadougou avec son amoureux, elle convoque à plusieurs reprises la mémoire de ses ancêtres, descendants d’esclaves, en s’inscrivant dans une démarche d’appropriation d’une partie de ses gènes afro-américains. Déconnectée depuis l’adolescence de sa mère adoptive, elle caresse l’espoir vain de retrouver sa mère biologique. En prenant le parti d'une narration alternant entre différentes époques et lieux de vie des grands-parents et parents maternels catholiques et juifs, l’auteure introduit une dimension psycho-généalogiste pour aborder l'histoire de la famille de Shayna dont l’arbre généalogique, décimé par l’Holocauste, entraîne une impatience et un désir d’avoir des descendants et de transformer leurs branches en racines. La richesse de ce roman réside dans l’interférence de plusieurs questionnements posés par les différentes générations : désir d’enfant, gestation pour autrui, infertilité, maternité et légitimité à être une mère sans procréer.