La position du mort flottant

Jim Harrison

Héros-Limite

  • 15 mai 2021

    Souvenons-nous de la terre

    Un homme au soir de sa vie, traversé par des fêlures anciennes. Il a 75 ans mais croit en avoir cent de plus, ou se prend pour un garçon de sept ans lové au creux d’un rocher. Il a longtemps sillonné montagnes et rivières, et même si le corps n’obéit plus tout à fait, il s’échappe encore pour rejoindre sa famille : les grizzlis. Les saules. Les étoiles. Les chevreuils et les galaxies. Et plus que tout : les oiseaux.
    Présence au monde, autodérision et mélancolie se conjuguent dans ces poèmes d’une grande justesse, d’une merveilleuse sensibilité.
    Vos côtoierez fauvettes, galaxies et dieux morts depuis mille ans, qui ne demandent qu’à ressusciter.
    Vous apprendrez que les chiens n’aiment pas du tout qu’on se couche auprès d’eux pour les imiter.
    Vous découvrirez « l’art sacré de la pause-bûche », et le remède souverain contre le mal-être : loger son esprit en haut des branches d’un arbre.
    Le quatorzième et dernier recueil de poésie de Jim Harrison, qui donne envie de (re)lire les treize précédents.

    Frédéric