Une amitié

Silvia Avallone

Liana Levi

  • par (Libraire)
    8 mars 2022

    Quand grandir c'est trahir !

    Elisa, jeune professeure de littérature de 33 ans, réouvre des journaux intimes rédigés au cours de son adolescence qui la replongent dans l’amitié forte qui la liait à Béatrice, devenue « La Rossetti », célèbre influenceuse. Se lançant dans l’écriture de son 1er roman, Elisa retrace les fils de cette amitié, sous la forme d’une confession sans concession, qui se déroule dans deux contextes familiaux particuliers, révélant des failles, des manques, des ruptures, des chocs et des revirements qui marqueront les jeunes filles. Entre thèmes universels et intemporels (adolescence et amitié) et singularité d’une époque charnière où le basculement dans un nouveau monde inquiétant et instable, ce roman dresse le portrait de la jeunesse italienne contemporaine : bien qu’évoluant dans des classes sociales antagonistes, les jeunes filles sont motivées par la rébellion, l’affirmation de soi, l’individualisme et pour l’une par l’attirance du monde virtuel rapide et facile et pour l’autre par celle des mots, la lecture et l’écriture. L’auteure nous livre une histoire sensible, dans l’esprit d’une tragédie grecque ou d’une farce tragi-comique à l’italienne, aux accents parfois de Commedia dell’arte où tout est exacerbé, exaltant et transportant. « Quand grandir, c’est trahir » !


  • par (Libraire)
    24 février 2022

    Le nouveau roman de Silvia Avallone raconte à travers les yeux de la narratrice, Elisa, la période qui a changé sa vie et son amitié passionnée et dysfonctionnelle avec Béatrice, une fille avide de rédemption qui l'abandonnera pour devenir la star des réseaux sociaux dans les années 2000. Elisa retrace, à partir de ses journaux, ces quinze années d'amitié folle entre joies, disputes et trahisons.
    Roman passionnant sur la relation entre l'être et le paraître, l'identité et l'altérité, la vérité et le mensonge.


  • par (Libraire)
    12 février 2022

    Elisa, la trentaine, nous raconte l’histoire de sa grande amitié d’adolescence avec Beatrice, devenue à notre époque une véritable icône dans toute l’Italie. En 2000, Elisa déménage de Biella dans le Piémont pour vivre à T, une ville au bord de la mer au sud de l’Italie. Elle se lie alors d’amitié avec Beatrice qui, comme elle, vit dans un environnement familial compliqué.
    Silvia Avallone nous offre un roman fort sur les amitiés fusionnelles à en devenir toxiques et les bouleversements entrainés par internet.


  • par (Libraire)
    11 février 2022

    UNE AMITIE

    En 2000, deux amies, l’une, timide et réservée, Elisa, l’autre, flamboyante et extravertie, Béatrice.
    Une amitié à la vie à la mort entre ces deux adolescentes.
    La volonté de Béatrice de devenir célèbre sur les réseaux sociaux naissants va l’éloigner de son amie Elisa qui reste dans son monde de livres.
    Laquelle des deux sera-t-elle à l’origine de la trahison qui provoquera la rupture ?
    Silvia Avallone, comme dans son livre « d’acier » sait écrire et décrire l’adolescence.


  • par (Libraire)
    31 janvier 2022

    14 ans, l’âge des rêves d’absolu et des premiers chagrins, l’âge des amitiés qui aveuglent autant qu’elles chamboulent tout, de moments fusionnels en ruptures fracassantes…qu’en reste t’il quand le temps a passé ? Déception, colère ou nostalgie ? Ou peut-on reprendre où tout s’est arrêté ?
    Un livre brûlant sur l’adolescence, l’urgence de vivre et la soif d’absolu où l’ambiguïté des relations atteint souvent des paroxysmes et entrave la perception des choses.


  • par (Libraire)
    29 janvier 2022

    Italie, début des années 2000.
    Elisa aime lire, elle aime la poésie tandis que Béatrice, élevée comme une petite reine de beauté par sa mère, ne pense qu'au succès et aux apparences. Et pourtant les deux adolescentes vont devenir les meilleures amies du monde.
    Silvia Avallone n'a pas son pareil pour décrire la jeunesse et sa fureur de vivre, les premiers émois amoureux, les premières révoltes et les déceptions.
    Elle signe ici une chronique émouvante et d'une étonnante justesse sur les vicissitudes de l'amitié et sur la difficulté à devenir adulte.
    Comme avec tous les bons livres, on est pressé de savoir la fin tout en souhaitant ne jamais le terminer, histoire de faire durer le plaisir.


  • par (Libraire)
    21 janvier 2022

    Chronique douce-amère d'une folle amitié

    Ces deux-là n’avaient en principe rien pour s’entendre. L’une, Béatrice est élevée dans le culte de l’apparence et les paillettes, encouragée par une mère abusive et insatisfaite, tandis que l’autre, Elisa, est d’un naturel réservé et réfléchi, brinquebalée par une mère fantasque et immature. Et pourtant elles se lient d’une amitié tapageuse, passionnelle et destructrice.
    Il y en aura des hauts et des bas, chacune tâchant d’épauler l’autre dans ses moments de doute et de tristesse. Les personnages qui gravitent autour d’elles ne sont pas en reste, on notera la figure des femmes, des mères, souvent maladroites, abusives, énervantes et pourtant aimantes. Puis, celles des hommes dont celle du père d’Elisa, qui deviendra le pilier, le point d’appui de ces deux adolescentes esseulées.
    Silvia Avallone a le don pour camper des personnages hauts en couleurs, qui, tantôt nous agacent, tantôt nous émeuvent. Chronique douce-amère d’une folle amitié, Silvia Avallone n’a pas son pareille pour raconter l’adolescence et ses atermoiements, à l’aube des années 2000 et des réseaux sociaux...


  • 18 janvier 2022

    Elisa est discrète, peu expansive, peu sûre d'elle, aime les livres.....
    Béatrice est voyante, exubérante , sans complexes, aime internet.....
    Leur milieu familial et social est différent.
    Elles ont quatorze ans, et, malgré leurs différences deviennent amies.
    Elles quitteront T., la ville de leur adolescence, pour commencer l'université à Bologne avec Lorenzo, l'amour d'Elisa.
    Et puis c'est la rupture, avec Beatrice, avec Lorenzo.
    Elisa, a trente-quatre ans, ne s'en est jamais remise et commence à écrire ce livre pour tenter de se retrouver.
    On pourrait penser à « L'amie prodigieuse », livre qui m'avait « prodigieusement » agacée.
    Deux filles amies en Italie.
    Mais là, loin d'être agacée, j'ai beaucoup aimé.
    Les personnages sont tellement bien cernés.
    Un livre qui pose bien des questions.
    Sur les amitiés adolescentes qui durent ou pas.
    Sur l'être et l'apparence.
    Sur la durée des livres et la fugacité des réseaux sociaux.
    Sur la difficulté de devenir adulte.
    Sur la relation aux parents qui évolue.
    Sur les espoirs de l'adolescence et la réalité de l'âge adulte.
    Cette plongée en Italie fut un régal et je quitte à regret Elisa et Beatrice aimantées l'une à l'autre malgré les années.


  • par (Libraire)
    14 janvier 2022

    Beau roman sur la jeunesse

    Silvia Avallone nous livre un beau roman sur la jeunesse et sur l'amitié entre deux adolescentes, Elisa et Béatrice, l'une introvertie et grande lectrice, l'autre charismatique. Toutes deux blessées et passionnées.

    Une histoire qui nous emporte et qui nous rappelle cet état d'adolescence où nous sommes si fragiles, et où chaque sensation, chaque sentiment est exacerbé. L'auteure construit dès le départ une véritable intrigue qui nous titille jusqu'aux dernières pages. Un roman plein de soleil, plein de vie, de désirs.

    Un très bel hommage à l'amitié !

    Vanessa