La dame à la camionnette

La dame à la camionnette

Alan Bennett

Buchet-Chastel

  • par (Libraire)
    15 mars 2014

    Drôle et dramatique

    Avec son accord et pour échapper à une nouvelle mise en fourrière, Miss Shepherd a posé sa camionnette dans le jardin d'Alan Bennett. Elle y restera vingt ans, jusqu'au décès de la vieille dame.
    Alan Bennett fait le récit de cette curieuse cohabitation en alternant humour, détachement, ironie, agacement, affection et même amitié. L'histoire est tout à la fois drôle et dramatique. Drôle du fait de l'excentricité de la vieille dame, de ses caprices, de ses lubies, de ses humeurs, de ses pudeurs. Dramatique parce que l'embourgeoisement du quartier a eu raison du stationnement de la camionnette dans la rue, parce que Miss Shepherd vit dans ce qu'il faut bien appeler un "logement indigne", parce que son exclusion a duré jusqu'à sa mort, parce qu'on ne saura pas qui elle était vraiment...
    Et on s'inclinera devant la patiente générosité d'Alan Bennett.


  • 9 février 2014

    Une vieille dame excentrique Miss Sheperd "toujours un brin décalée" vivant sans sa camionnette ne peut plus laisser sa demeure ambulante dans la rue. Conséquence de l' embourgeoisement du quartier : elle et sa camionnette sont vues d'un mauvais oeil. L'auteur Alan Bennett lui propose l'entrée de son jardin. Commence vingt années incroyables.
    Avec le fort tempérament Miss Sheperd, mauvaise foi comprise, et son don pour parvenir à ses fins digne d'une grande comédienne, cette cohabitation révèle bien des surprises ! Si elle a des idées loufoques mais toujours dites sur un ton sérieux, le souci permanent de garder son indépendance et sa dignité, Miss S. gardera le mystère autour de sa vie passée. Qui était-elle vraiment ?

    Ces notes prises par Alan Bennett montre l'aspect cocasse de certaines situations mais aussi les disputes entre eux deux comme dans un vieux couple. Ou encore l'exaspération de son hôte quelquefois.

    Alan Bennett ne se couvre pas de fleurs en ayant aidé Miss S., il montre combien à travers l'évolution de la société anglaise les personnes comme Miss S. ont été mises de plus en plus à l'écart.
    De l'humour "british" et un récit touchant, que demander de plus ?


  • par (Libraire)
    8 février 2014

    So Good Mister Bennett !

    Comment oublier Miss Shepherd après la lecture de ce récit si touchant d'humanité ? Impossible !! Merci de nous offrir ce pan de vie qui fut le vôtre pendant 20 ans en accueillant dans votre jardin cette dame étrange, loufoque, imprévisible mais au secret de vie bien gardé, avec sa camionnette.
    Cohabitation pas toujours facile chaque jours que vous nous relatez avec tendresse dans ce texte, empreint aussi de fantaisie vivifiante.