J'ai eu des nuits ridicules

Anna Rozen

Le Dilettante

  • 12 novembre 2014

    Risible amoureuse

    Ce dernier roman de Anna Rozen est aussi délicieusement sympathique et réussi que le titre qu’elle lui a trouvé : « J’ai eu des nuits ridicules ». Dans cette histoire très enlevée, Valérie une jeune femme à la sexualité libérée « a plusieurs amants, mais un qui compte plus que les autres » Taddhée. Avec un prénom aussi épique il ne peut être que magnifique selon les critères de Valérie. Et en effet « Taddée baise comme elle aime, l’appelle pour demander de ses nouvelles, n’est ni moche, ni bête, ni vieux, alors non seulement elle le garde mais elle le veut ». Malheureusement il a le gros défaut d’être très fiancé et donc peu disponible, surtout

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u