Ô vous, frères humains

Ô vous, frères humains

Albert Cohen, Luz

Futuropolis

  • 5 juin 2016

    Frères d'âme

    Il y a eu les frères d’armes assassins: les Kouachi. Et il y a les frères d’âmes de lumière: Albert Cohen et Luz.

    « Ô vous frères humains », ce manifeste humaniste exceptionnel, relativement méconnu dans l'œuvre de l'auteur de « Belle du Seigneur » devrait être mis entre les mains de tous. C'est ce qu’a déclaré le dessinateur Luz. Après « Catharsis » (Futuropolis) conçu post-attentat de Charlie Hebdo, il revient avec sa plume acérée et son encre noire pour nous offrir sa version graphique de ce monument littéraire. Pour cette adaptation, ses partis pris de fond et de forme sont radicaux et audacieux. Il choisit comme clef de voûte de son album, cette citation : « Ne plus haïr importe plus que l'amour du prochain », et nous propose le point de vue de celui qui a été le fruit de la haine, avec pour mission ultime de tenter de sauver ses prochains du mal. Et faire si possible que cette barbarie n’advienne plus.

    À l’origine de ce texte hors du commun, la haine d’un camelot antisémite qui agressa verbalement Albert Cohen le 16 août 1905 à Marseille alors qu'il n'avait que dix ans. Cet atroce déchaînement de hargne et de violence portée contre l'innocence d’un enfant marqua à vie l'auteur.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    6 mai 2016

    Fulgurance

    Imposantes et admirables adaptation et illustration du texte d'Albert Cohen, tout en élégance et en silence. Le trait encré de Luz révèle et magnifie, décline l'épouvante et la terreur vécues par Albert Cohen à l'âge de dix ans, meurtri par l'antisémitisme galopant et la haine violemment reçue.
    A lire, à relire, à observer de toute urgence.