Jean Giono : Le Voyageur immobile.

Surnommé le "voyageur immobile", c'est dans les collines de Manosque que Jean Giono puise l'énergie pour se plonger dans l'écriture d'une manière frénétique.
Il naît en 1895 à Manosque d'un père cordonnier et d'une mère repasseuse.`
Il arrête tôt ses études pour travailler et subvenir aux besoins des siens.
Il publiera ses premiers poèmes et romans dès 1929.
Grand humaniste, pacifiste et révolté, il campera les histoires de ses personnages dans le monde rural provençal.
Un monde rural rude et rugueux dont il fait partie.
En 1914, il est mobilisé et en 1916 il participe aux combats Verdun, le Chemin des Dames, le mont Kemmel.
Il perd son meilleur ami à la guerre et en revint écoeuré et choqué pour le reste de sa vie.
Il commence à écrire.
La nature est en partie le personnage principal des ses premiers livres.
L'homme étant le point central des suivants.
Giono, à découvrir, à lire et relire...
"Giono" nous rend meilleur" (Paul Morand)