Notre sélection de la rentrée littéraire 2018

Notre sélection de la rentrée littéraire 2018

La belle de Casa / roman
19,00

Ichrak, la belle de Casa, des hommes dont la magouille immobilière pour certains est une occupation quotidienne, d'autres qui sont migrants. Et puis cette appétence masculine à laquelle la belle Ichrak en sera la victime. Casablanca, lieu légendaire qui a inspiré cinéastes et écrivains dont In KoliJean Bofane. Une réussite.


Simple
17,50

Simple c'est Antoine Orsini. L'idiot du coin disent les villageois. L'histoire qu'il nous raconte avec son vocabulaire et son esprit confère à ce roman une note poétique en dépit d'un destin où la vérité est cruelle.


Collot, Michel

Lettre Volée

19,00

Michel Collot, en résident de la terre, nous fait part de ses réflexions poétiques sur les lieux.
Poétiquement, une manière "d'être" et de "voir" dans le monde.


La Loi de la mer
18,00

Davide Enia signe le roman qui -peut-être-, vous habitera le plus de cette rentrée. Intime, poignant mais jamais larmoyant, il nous raconte ses années passées à Lampedusa auprès des habitants de cette île à la place si particulière : celle de la première terre où accoster pour les radeaux de milliers de migrants partis de Libye. Du plongeur sauveteur tendance extrême droite au vieil homme s'occupant du cimetière, en passant par le garde-côtes à l'allure de samouraï, tous agissent sous l'égide de la loi de la mer, celle où qui que ce soit à l'eau doit être sauvé. Loin de l'escalade sensationnaliste, l'humain reprend ici ses droits, sa force et la splendeur de ses liens !


La révolte
18,50

Un Richard Coeur de Lion subjugué nous raconte sa mère, Aliénor d'Aquitaine. Et quelle langue pour incarner ce personnage somptueux, stratège politique impitoyable et mécène des arts et des lettres brillante. Un lecture de bruit et de fureur, envoutante et charnelle.