Comme des fous, Folie et trauma dans «Tristram Shandy»
EAN13
9782070197446
ISBN
978-2-07-019744-6
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Connaissance de l'Inconscient - Le principe de plaisir
Nombre de pages
112
Dimensions
18 x 18 x 1 cm
Poids
137 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comme des fous

Folie et trauma dans «Tristram Shandy»

De

Gallimard

Connaissance de l'Inconscient - Le principe de plaisir

Offres

Sous la forme d’un dialogue de l’auteur avec son mari disparu (psychanalyste lui aussi et venu de la littérature), Comme des fous est le commentaire du livre premier de La Vie et les Opinions de Tristram Shandy, Gentleman, roman majeur de la littérature occidentale, écrit par Laurence Sterne (1713-1768) dans les dix dernières années de sa vie. Le dialogue, actif, contrasté, décrit vivement les traumas et la folie qui s’emparent des personnages, et propose une lecture psychanalytique, mais aussi philosophique, historique et politique de ce roman de la déraison. Françoise Davoine questionne à mi-voix l’usage que l’on peut faire de l’écriture et de la création littéraire dans une culture qui bat la breloque : à quoi bon Swift, ou Cervantès, ou Sterne, si le combat a lieu entre les fools et les knaves, entre les fous et les crapules ? Tandis qu’avec une insouciance baroque dans le ton même de Sterne, et en profitant sans doute de son propre statut de disparu, le défunt époux de l’auteur fait ironiquement le psychanalyste, par petites touches, cite au passage Lacan, Freud ou Hannah Arendt, et dérange si bien l’avancée obstinée de l’auteur que l’on oublie que c’est Françoise Davoine qui le fait parler : dans un monde de fous, l’écriture redonne vie aux disparus, et remet le temps en marche.
Agrégée de lettres classiques, la psychanalyste Françoise Davoine est docteur en sociologie, maître de conférences à l’EHESS, et a été membre de l’École freudienne jusqu’à sa dissolution. Elle donne depuis 1979 des conférences régulières à l’Austen Riggs Center, Stockbridge, Massachussets.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Françoise Davoine