Carnet de santé
EAN13
9782351640876
ISBN
978-2-35164-087-6
Éditeur
Chiflet et cie
Date de publication
Collection
Chifflet & cie
Nombre de pages
48
Dimensions
29 x 21 x 0 cm
Poids
165 g
Langue
français
Code dewey
616.89
Fiches UNIMARC
S'identifier

Carnet de santé

De

Illustrations de

Chiflet et cie

Chifflet & cie

Offres

Initialement cet ouvrage devait s'intituler " Comment tomber malade quand on est bien portant ". C'est tout dire ! Or il se trouve que son auteur le Docteur Michel Guilbert sait de quoi il parle car non seulement il passe son temps à voir défiler des hypocondriaques dans son cabinet, mais il l'est lui-même !
À travers ce carnet évidemment drôle et ludique, mais aussi très pratique, le bon docteur Guilbert, va s'efforcer de donner des conseils de vie saine pour rester en bonne santé tout en utilisant les travers de l'hypocondrie qui est, faut-il le rappeler, un véritable fléau national. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, être bien portant n'est pas le désir de chacun, car celui qui n'a jamais été malade finit par l'oubli et une bonne petite maladie l'empêchera de tomber dans la monotonie du jamais malade. Ce carnet, truffé de tests (vrais et faux symptômes ?), de jeux, de statistiques et de recommandations amusantes, est en fait un véritable carnet de santé.
Extrait
Avez-vous conscience que vous êtes bien portant ? Appréciez-vous à juste titre la qualité de votre respiration ? Le plaisir de pisser sans vous accrocher aux branches ? La sensation voluptueuse de vos muscles qui se contractent sous votre peau ferme et douce ? Le léger battement de votre cœur bien régulier qui soulève votre poitrine alors que vous n'êtes même pas amoureux ? La chance de mettre un pied devant l'autre et de pouvoir recommencer sans s'essouffler ? Les cheveux qui restent bien accrochés à votre scalp et qui laisse votre peigne tout pantelant dépité de n'avoir rien à mettre sous la dent ? La peau tiède, souple, bien hydratée sans aucune aspérité rougeoïde prurigineuse qui déclenche un murmure de lamentations.
Première conclusion, la seule manière d' apprécier sa bien portance, c'est de ne pas l'être. Il faut donc tomber malade pour apprécier sa bonne santé.
S'identifier pour envoyer des commentaires.