Le chat, l'Ankou et le Maori / conte
EAN13
9782848052779
ISBN
978-2-84805-277-9
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
120
Dimensions
19 x 14 x 0 cm
Poids
144 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le chat, l'Ankou et le Maori / conte

De

Sabine Wespieser Éditeur

Littérature

Offres

Jules Joseph Chamsou était un chat à quatorze rayures et trois prénoms, de la famille féline Tabby (son état civil complet était donc Jules Joseph Chamsou Tabby), pas mal du tout de sa personne. En
d’autres termes, c’était un très beau grand fort chat.
Comme tout le monde, il connaissait l’histoire du chat qui s’en va tout
seul et pour qui tous les lieux se valent, et comme tous les chats, il trouvait l’histoire plutôt bonne.
Cependant, quelque chose là-dedans l’avait toujours tracassé : pourquoi, se disait-il, s’en aller si tous les lieux se valent ? Si là-bas et ici, c’est la même chose, pourquoi ne pas rester ici au lieu d’aller làbas tout seul ? Dans le doute, il avait donc décidé, par prudence, de rester à Pennoën dans la crêperie bretonne où il était né, parmi les humains crêpier
et crêpière qui s’occupaient de sa subsistance et de son confort, d’être un chat immobile, sédentaire et domestique, un chat aussi apprivoisé que peut l’être un chat, un chat fixe ou à l’arrêt, en somme.
Mais un jour, l’ennui lui vint de voir toujours les mêmes choses aux mêmes places et d’entendre aux mêmes heures les mêmes réflexions des mêmes gens de la même maison. […]
Jules Joseph Chamsou décida donc d’aller voir si tous les lieux se valaient ou s’ils étaient pleins de surprises et de nouveautés, s’ils étaient dans ce cas là des lieux intéressants, et si l’histoire du chat qui l’avait tarabusté depuis l’enfance était véridique ou juste une histoire comme ça pour endormir les chatons.
Ce qui revenait pour lui à passer de la profession de chat à l’arrêt à celle de chat haret, comme on appelle les chats domestiques qui retournent à
l’état sauvage. Et un beau matin, il quitta la crêperie pour s’en aller tout seul vers d’autres lieux comme dans l’histoire. Il allait au hasard. Peu importait la direction ou le but si tous les lieux se valaient. Sans le savoir, il marchait vers l’ouest et l’océan, à travers les bois, les champs et les landes.
Michel Rio, impeccable styliste et romancier à l’intelligence crépitante, a par le passé publié quelques contes, chez Nathan et aux éditions du Seuil. Renouant avec cette veine narrative, il nous entraîne aujourd’hui sur les traces du chat qui, lassé de sa crêperie, décide d’aller voir si tous les lieux se valent.
Au gré de ses tribulations, Jules Joseph Chamsou comprend bien vite que, livré à lui-même, il ne lui sera pas si facile de trouver sa pitance. Mais sa malice et son audace raisonneuse le tireront de bien des
mauvais pas, et il nouera même quelques amitiés, notamment avec les korrigans de la lande, à qui il chantera un branle.
Répondant au charme et à la verve du conte, les dessins de Marie Belorgey, par leur précision et leur mystère conjugués, invitent le lecteur, enfant ou adulte, dans l’irrésistible tourbillon de cette aventure de chat casse-cou et trompe-la-mort.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michel Rio