REVUE CRITIQUE 763
EAN13
9782707321480
ISBN
978-2-7073-2148-0
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Collection
Revue Critique (763)
Dimensions
21 x 13 x 0 cm
Poids
113 g
Code dewey
800
Fiches UNIMARC
S'identifier

Revue Critique 763

Les Éditions de Minuit

Revue Critique

Offres

Gamin du Bronx devenu professeur aux Universités de Harvard et Columbia, Yosef Hayim Yerushalmi est une figure intellectuelle peu ordinaire en même temps qu’exemplaire. Son livre Zakhor, paru en 1982 et traduit en français en 1984 fit époque : pour l’histoire du judaïsme, mais aussi et bien au-delà, pour l’historiographie contemporaine tout entière. Le nom de Yerushalmi est désormais indissociable du débat entre histoire et mémoire. Un an après sa mort, Critique évoque le parcours de Yerushalmi et le retentissement de son œuvre grâce à trois de ses meilleurs connaisseurs : Sylvie Anne Goldberg, Yosef Kaplan et Nicolas Weill, qui a réuni ces textes dédiés à la mémoire de l'historien disparu.

Sommaire

Yosef Kaplan : Yosef Hayim Yerushalmi, historien des ruptures

Nicolas Weill : Paul Ricœur, Yosef Hayim Yerushalmi : lectures croisées

Sylvie Anne Goldberg : L’histoire sans enchantement

*

Dork Zabunyan : Solitude du cinéma ?

Raymond Bellour, Le Corps du cinéma. Hypnoses, émotions, animalités

Pascale Privey : Mon Troisième Reich pour une moustache !

Jean Narboni, Pourquoi les coiffeurs ?

Marc Cerisuelo : Cet instant qui nous échappe

Jean-Loup Bourget, Fritz Lang, Ladykiller

Maja Brick : Ni sexe, ni armes, ni portables

Jim Jarmusch, The Limits of Control

Patrizia Lombardo : Étonnement et souvenir chez Scorsese

Martin Scorsese, Shutter Island

*

Tables des matières de janvier-février 2010 à décembre 2010

Tome LXVI, du n° 752-753 au n° 763
S'identifier pour envoyer des commentaires.