Les disparus de la Purple line
EAN13
9782258193741
ISBN
978-2-258-19374-1
Éditeur
Les Presses de la Cité
Date de publication
Nombre de pages
412
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
470 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les disparus de la Purple line

De

Traduit par

Les Presses de la Cité

Offres

" En Inde, 180 enfants enfants disparaissent tous les jours. J'ai écrit ce roman pour faire mentir l'idée selon laquelle ils sont réductibles à des statistiques. Je l'ai écrit pour nous rappeler que derrière les chiffres, il y a des visages. " Deepa Anappara
À 9 ans, Jai regarde un peu trop de séries policières et se croit beaucoup plus futé que ses amis Pari et Faiz. Tous les trois vivent avec leurs familles dans une mégalopole indienne noyée dans le smog, entre la décharge et les allées grouillantes du Bhoot Bazar.Quand un de leurs camarades de classe manque à l'appel et que les autorités ferment les yeux, Jai décide d'employer ses talents de détective, acquis au fil des épisodes de Police Patrol, pour mener l'enquête. Le trio s'aventure ainsi sur la Purple Line, la ligne de métro locale, et dans les coins les plus dangereux de la ville. Mais ce qui n'était au début qu'un jeu tourne vite au drame lorsque les disparitions s'enchaînent, jusqu'à toucher Jai en plein coeur.Pour découvrir la vérité, les enquêteurs en herbe devront affronter des parents impuissants et dévastés, des forces de l'ordre corrompues et les djinns qui hantent les rues sombres en quête d'âmes à voler...
" En exprimant des réalités sociales et politiques complexes par la voix de Jai, Deepa Anappara crée le parfait narrateur pour nous guider dans le ventre sombre de l'Inde moderne. "
The Guardian
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

26 avril 2021

enquête, Inde

J’ai aimé suivre Jai, 9 ans, et son esprit aventureux ; son amie Pari la futée, et Faiz le musulman qui croit aux djinns. L’auteure nous fait vivre avec eux dans le bidonville, au milieu du smog qui empêche de ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Élisabeth Peellaert