EAN13
9782953866902
ISBN
978-2-9538669-0-2
Éditeur
ECRITS LUMIERE
Date de publication
Nombre de pages
128
Dimensions
19 x 16 x 1 cm
Poids
325 g
Langue
français
Code dewey
770.94965
Fiches UNIMARC
S'identifier

Albanie, un voyage photographique, 1858-1945

De ,

Traduit par ,

Préface de

Ecrits Lumiere

Offres

Cette première rétrospective historique de la photographie albanaise présente une dizaine de photographes. La centaine de clichés sélectionnés pour ce livre est le résultat de recherches conduites sur plusieurs années. Ces recherches ont permis d'exhumer quelques milliers de photographies des différents fonds photographiques albanais connus ou méconnus.-----L’Albanie ne figure pas dans l’histoire mondiale de la photographie. Ce pays possède pourtant un patrimoine photographique unique dans les Balkans. Il est resté jusqu’ici largement ignoré tant à l’extérieur des frontières que dans le pays même. La grande majorité des images présentée dans ce livre n’avait jamais fait, jusqu’à récemment, l’objet ni d’exposition ni de publication.L’histoire de la photographie albanaise commence avec un italien, Pietro Marubi, garibaldien qui, fuyant la répression, vient trouver refuge en Albanie. Il s’installe à Shkodra et, après avoir enregistré sa première photographie en 1858, il ouvre le premier studio du pays. Trois générations s’y succèdent.C’est toute la société albanaise qui prend la pose inlassablement devant des décors peints, mendiants, artisans, intellectuels, hommes politiques, et jusqu’à la cour du roi Zog. Sur près d’un siècle, les Marubi accumulent plus de 120 000 négatifs. En 1995, Loïc Chauvin avait consacré un premier ouvrage, paru chez Arthaud, à cette dynastie de photographes.Mais la photographie albanaise ne se résume pas à cette seule famille de photographes. Plusieurs dizaines d’autres artistes ont opéré en Albanie à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Les fonds photographiques qu'ils ont constitués montrent la diversité politique, culturelle, sociale et religieuse de l'Albanie au tournant d’une période qui va de la fin de l’Empire ottoman à l’indépendance difficilement acquise.On peut noter particulièrement, dans un pays parcouru par un syncrétisme entre les trois religions, les photographies funéraires qui instituent un véritable rite photographique.Cet ouvrage veut faire découvrir cette richesse photographique ignorée et donner à voir une toute autre image de l’Albanie que celle véhiculée par les clichés habituels.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Loïc Chauvin
Plus d'informations sur Christian Raby
Plus d'informations sur Ismail Kadaré