Dalaï-lama, pas si zen
EAN13
9782315002900
ISBN
978-2-315-00290-0
Éditeur
Max Milo
Date de publication
Nombre de pages
131
Dimensions
13,9 x 20,4 x 1,2 cm
Poids
170 g
Langue
français
Code dewey
294
Fiches UNIMARC
S'identifier

Dalaï-lama, pas si zen

De

Max Milo

Offres

Autre version disponible

Le Tibet : le pays des monastères où tout est sérénité, amour du prochain, guidé par le dalaï-lama, prix Nobel de la paix, idole des journalistes ; un pays martyrisé par une puissance coloniale étrangère ?
UN PAYS DE TOTALITARISME RELIGIEUX OU LE DALAÏ-LAMA REGNE COMME LE PAPE SUR LE VATICAN. Ce dernier a, par exemple, récemment condamné le culte d’une divinité qu’il ne considérait plus comme appartenant au panthéon bouddhiste. Toute une communauté de croyants a été mise au ban de la société et ses membres accusés d’être des agents de Pékin.
UN PAYS COLONISÉ, VICTIME D’UN GÉNOCIDE CULTUREL ? L’ensemble des pays membres de l’ONU reconnaît que le Tibet est une région chinoise, aucun ne milite pour son indépendance. Sur place, la langue tibétaine (et non le chinois) est utilisée dans les médias, sur les enseignes des magasins.
LE TIBET, UN ENFER ? Force est de constater que c’est la Chine qui a aboli en 1959 la justice religieuse privée, le servage et l’esclavage au Tibet (qui touchaient 95 % de la population), et créé des écoles. Depuis l’espérance de vie a doublé (35 à 70 ans).
UN DALAÏ-LAMA AUX RELATIONS TROUBLES. Quid de ses réunions avec deux SS, de sa demande de libération de Pinochet, de ses rapports avec la CIA qui lui verse près de 2 millions de dollars par an ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.