Parlez-vous le politique ?
EAN13
9782351641545
ISBN
978-2-35164-154-5
Éditeur
Chiflet et cie
Date de publication
Collection
Collection dirigée par Jean-Loup Chiflet
Nombre de pages
236
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
270 g
Langue
français
Code dewey
320.014
Fiches UNIMARC
S'identifier

Parlez-vous le politique ?

De ,

Chiflet et cie

Collection dirigée par Jean-Loup Chiflet

Offres

Les politiciens ne parlent pas comme nous et ils ne s'en rendent même plus compte. À quelques mois du show de la présidentielle, voici un livre amusant et intelligent qui décrypte avec amusement la vanité de leurs répliques, exemples édifiants à l'appui !
Il y a trente ans, Michel Rocard avait théorisé le parler-vrai (la transparence au pouvoir), mais c'est le parler-faux qui a gagné. Une victoire totale, même. En toute bonne conscience. Derrière le paravent de la vertu, les faussaires ont fait merveille. Avec une petite musique ensorceleuse (comment faire du vrai avec du faux) les communicants ont vampirisé le personnel politique jusqu'à la moelle et piraté leurs discours. On a réinventé le mensonge. Parié sur la crédulité des gogos. Flatté le goût immodéré des médias pour la formule prêt-à-porter. Et au rythme du tic-tac électoral, on a créé de l'authentique toc. Le camouflage s'est imposé comme un langage. Un détournement du français méthodiquement organisé qui a desséché le vocabulaire. Les substantifs sont détournés de leur sens. Les verbes deviennent des alibis trompeurs. Les adjectifs sont des escrocs. Même le style est frelaté. Chaque déclaration doit pouvoir être à double détente. Savoir dire une chose qui signifie son contraire est devenu un exercice de style obligatoire. Tous les acteurs du théâtre démocratique s'y exercent avec application et un cynisme enjoué, si bien qu'ils se félicitent les uns les autres de leurs performances en matière d'enfumage. Ah, je t'ai écouté... C'était formidable. De plus en plus incompréhensible pour le commun des mortels, cette langue qui cherche à mystifier n'est pas pour rien dans la détérioration du lien entre le pays et ses élites politiques. "Ils ne parlent pas comme nous" entend-on, entre lamentation et exaspération. Mais, comme on dit, Il vaut mieux entendre ça que d'être sourd... C'est pourquoi les auteurs ont pris le parti d'en rire !
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pascale Wattier
Plus d'informations sur Olivier Picard