Et la fête continue, la vie culturelle à Paris sous l'Occupation
EAN13
9782259214810
ISBN
978-2-259-21481-0
Éditeur
Plon
Date de publication
Nombre de pages
437
Dimensions
24 x 15,5 x 3,3 cm
Poids
575 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
944.3610816
Fiches UNIMARC
S'identifier

Et la fête continue

la vie culturelle à Paris sous l'Occupation

De

Traduit par

Plon

Indisponible
À quoi ressemblait la vie de Sartre et de Beauvoir sous l'Occupation allemande ? Comment Picasso contournait-il l'interdiction officielle de son œuvre ? Comment artistes et intellectuels ont-ils vécu cette époque de peur et de restrictions ? Quelle liberté créatrice leur restait-il ?

La vie culturelle française ne s'est pas arrêtée après la défaite de 1940. Rapidement, théâtres, cinémas, galeries et boîtes de nuit ont rouvert leurs portes pour assurer la subsistance des artistes et divertir un peuple démoralisé. Alan Riding déploie dans ce livre l'éventail des chanteurs, écrivains, peintres ou acteurs, retrace leurs parcours et explore leurs cas de conscience. Était-ce collaborer que de se produire devant un public en partie allemand, comme le firent Maurice Chevalier et Édith Piaf ? Était-ce manquer de patriotisme que de publier des romans ou de réaliser des films pendant la guerre, comme le fi ent Albert Camus et Marcel Pagnol ? Sans céder à un moralisme stérile, cette enquête vivante et rigoureuse nous amène, à travers une mosaïque de portraits, à questionner la responsabilité de l'artiste en période de troubles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

22 août 2012

Mais que faisaient-ils les artistes, peintres, acteurs, musiciens, écrivains pendant l'occupation allemande ? Ben, comme tout le monde. Ils ne sont pas infaillibles et l'art ne dispense pas de la bêtise. "Face à la défaite et à l'occupation, les Français ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Alan Riding
Plus d'informations sur Gérard Meudal