REVUE CRITIQUE 779
EAN13
9782707322432
ISBN
978-2-7073-2243-2
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Collection
Revue Critique (779)
Nombre de pages
82
Dimensions
21 x 13 x 0 cm
Poids
112 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Revue Critique 779

Les Éditions de Minuit

Revue Critique

Offres

Les guerres de décolonisation marquent la fin des empires : telle est la leçon transmise par les manuels scolaires. Mais les empires ne disparaissent pas des esprits aussi facilement que des mappemondes. L’histoire des sociétés impériales fait toujours l’objet de vives controverses et les préjugés sur les peuples et la hiérarchie des cultures qui justifiaient les entreprises coloniales ont la vie dure. Ainsi vivons-nous toujours au miroir des empires.

Le déclin du colonialisme politique est concomitant de l’émergence des études dites « postcoloniales ». Ces recherches, enfin reconnues en France, sont aujourd’hui intégrées dans une histoire mondiale des formes politiques impériales, qui va de la Rome antique et de la Mongolie à l’Autriche-Hongrie et à l’Union soviétique, en passant par les empires chinois ou insulindien. Ce « grand angle » restitue mieux les concurrences entre sociétés impériales, ainsi que les intenses circulations entre colonies et métropoles. Il permet aussi de poursuivre autrement l’enquête postcoloniale, qui s’était surtout penchée sur la fonction politique des clichés (orientalistes en particulier), en reconstituant l’histoire intellectuelle des colonisés.

Comment reconstruire, sans l’essentialiser, la culture indigène des colonisés ? Que nous apprennent sur nous-mêmes ces sources nouvelles venues des périphéries des anciens empires ? Ce numéro de Critique offre quelques réponses. L’Histoire à parts égales de Romain Bertrand est analysé par Jean-Frédéric Schaub, lui-même spécialiste des contacts entre empires. Thomas Brisson retrace le débat anthropologique suscité par Rétrovolutions de Jean-Loup Amselle. Avec Guillaume Bridet lecteur de France Bhattacharya, nous partons pour le Bengale précolonial et colonial. Catherine Jami nous entraîne dans la Chine de l’empereur Kangxi adoptant les mathématiques « occidentales ». L’entretien que nous a accordé l’historien américain Frederick Cooper, excellent connaisseur du colonialisme en Afrique et auteur d’une somme sur les empires dans l’histoire mondiale, complète ce parcours en terre d’empires.

Sommaire

Présentation

Jean-Frédéric Schaub : Le monde comme interprétation. Quand l’historien se fait traducteur

Romain Bertrand, L’Histoire à parts égales. Récits d’une rencontre, Orient-Occident (xvie-xviie siècle)

Thomas Brisson : La révolution des « autres »

Jean-Loup Amselle, Rétrovolutions. Essai sur les primitivismes contemporains

Guillaume Bridet : Penser en pays dominé

France Bhattacharya, Les Intellectuels bengalis et l’impérialisme britannique. Bengali Intellectuals and British Imperialism

Catherine Jami : Kangxi, les mathématiques et l’empire

*

entretien

Frédérick Cooper : Histoires d’empires

Entretien réalisé par Pierre Birnbaum et Philippe Roger

*

Jocelyn Benoist : Le retour du refoulé logique

Bernard Bolzano, Théorie de la science

Pierre Bayard : Pour les univers parallèles

Wilhelm Jensen, L’Ombrelle rouge suivi de Essai de lecture freudienne par Jean Bellemin-Noël

*

notes

Olivier Alexandre : L’exception audiovisuelle française

René Bonnell, Mon cinéma de Cannes à Canal +. Itinéraire d’un distributeur gâté

Jérôme Clément, Le Choix d’Arte

Pierre Rusch : Une si douce dialectique

Anne Boissière, La Pensée musicale de Theodor W. Adorno. L’épique et le temps
S'identifier pour envoyer des commentaires.