Rome et l'hellénisme (IIIe s.-Ier siècle av. J.-C.), IIIe-Ier siècle av. J.-C.
EAN13
9782729822842
ISBN
978-2-7298-2284-2
Éditeur
Editions Ellipses
Date de publication
Collection
LE MONDE UNE HI
Nombre de pages
312
Dimensions
19 x 14 x 2 cm
Poids
395 g
Code dewey
937.02
Fiches UNIMARC
S'identifier

Rome et l'hellénisme (IIIe s.-Ier siècle av. J.-C.)

IIIe-Ier siècle av. J.-C.

De ,

Contributions de

Editions Ellipses

Le Monde Une Hi

Offres

Les Grecs, forts de leur supériorité culturelle, en matière de philosophie, d'art, de médecine comme en mathématique, s'affirmèrent toujours comme le premier peuple de la terre. Dans le même temps, les Romains se jugeant le peuple le plus pieux du bassin Méditerranéen, le peuple de la fides, considéraient que, nonobstant les discours des Grecs, la domination du monde leur appartenait à bon droit. Le conflit était inévitable, même si, d'une manière aussi paradoxale qu'inattendue, les Romains, maîtres du monde, se virent longtemps pour ce que disaient les Grecs, des Barbares. Mais, s'ils s'inclinèrent souvent devant la culture grecque, les « Barbares » n'en résistèrent pas moins, parfois violemment, face à l'invasion de la Ville par la culture hellénistique, affirmant par là une certaine identité culturelle romaine. De la sorte, s'il y eut un temps pour les synthèses, il fut précédé par le temps des oppositions et des résistances. C'est ce double mouvement qu'analyse le présent ouvrage.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...