Ironopolis
EAN13
9782490501335
ISBN
978-2-490-50133-5
Éditeur
TYPHON
Date de publication
Collection
Après la tempête
Nombre de pages
495
Dimensions
20 x 14 x 3,5 cm
Poids
580 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ironopolis

Typhon

Après la tempête

Offres

Délaissée depuis des générations par les gouvernements successifs, la cité ouvrière d’Ironopolis est condamnée par la rapacité des promotteurs immobiliers. Au nom de la marche du progrès, bulldozers et barres de dynamites sont à quelques jours de réduire soixante années de souvenirs en cendres. Avant l’inéluctable vont s’enlacer six destins qui dévoilent les éclats d’humanité, les fureurs et les blessures de vies sur le point de basculer. Et ces parcours éclatés sont guettés par une bien mystérieuse créature vivant au bord de la cité, Peg Powler. De la rencontrer va-t-il enclencher les malheurs ou les en délivrer ? Pour conter ces existences frénétiques ou brisées de la cité fictive d’Ironopolis, Glen James Brown a puisé dans ses souvenirs d’enfance. Né en 1982, il a grandi dans les logements sociaux du nord de l’Angleterre.Il a lui-même vécu l’abandon par les pouvoirs politiques successifs de cités sans intérêt électoral et la déliquescence des rapports sociaux qui en ont découlé. En a résulté une colère et une tristesse qui ont déclenché l’écriture de ce premier roman. Amateur de Perec et des Angry Young Men (mouvement littéraire des Jeunes gens en colère), il a tenu à donner à cette histoire, non un ton sociologique, mais la forme d’un roman monde alternant les genres avec une énergie folle. La presse anglaise s’est montré dithyrambique et ce roman polyphonique aussi ambitieux qu’emballant a figuré sur toutes les shortlists anglaises des meilleurs livres de 2018. Il vit aujourd’hui à Manchester où il prépare son second roman.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

Conseillé par (Libraire)
3 février 2024

Immense coup de cœur pour ce roman social anglais teinté de fantastique, qui nous plonge, entre les années 1990 et 2016, dans une cité ouvrière qui n'en finit plus de disparaître, d'être détruite et abandonnée. Entre ces tours d'immeubles et ...

Lire la suite