Le grand atelier de l'Histoire de France : Le Moyen Âge, 481-1453
EAN13
9782701165066
ISBN
978-2-7011-6506-6
Éditeur
Belin
Date de publication
Collection
HISTOIRE DE FRA (1)
Séries
Le grand atelier de l'histoire de France
Nombre de pages
448
Dimensions
24 x 17 x 2 cm
Poids
1073 g
Langue
français
Code dewey
944.02
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le grand atelier de l'Histoire de France : Le Moyen Âge

481-1453

Dirigé par ,

Belin

Histoire De Fra

Offres

Autres livres dans la même série

Le grand atelier de l'histoire de France met en valeur une histoire en construction, une histoire problème, qui interroge et qui s'interroge, afin de mieux comprendre notre présent. Le grand atelier de l'histoire de France offre les « clés » d'une recherche plurielle, diverse, inventive, qui a totalement renouvelé notre connaissance du passé. o Les sources. À partir de quels documents travaille l'historien ? Comment les exploite-t-il ? Les sources ici concernent toutes les traces laissées par l'homme et exploitables par le chercheur : les données de l'archéologie, les textes, les images, les objets, les témoignages dans le cadre d'une enquête orale... o L'historiographie. Comment, siècle après siècle, les historiens ont-ils analysé le passé ? De Clovis à nos jours, de Grégoire de Tours à Jacques Le Goff, chaque époque n'a cessé d'enquêter, de chercher à comprendre le passé. Une place centrale est accordée ici aux importantes thèses qui ont renouvelé, depuis quarante ans, notre connaissance de l'histoire de France. o Les controverses et les enjeux. L'histoire est un perpétuel questionnement : sur les hommes, sur les événements, sur la politique, sur les cultures, sur les croyances. L'histoire n'est pas un processus achevé mais une « invention » permanente, en relation avec les interrogations vives du présent : violences, guerres, crises... Une importance particulière est accordée ici aux directions nouvelles d'une recherche en devenir. Le grand atelier de l'histoire invite ainsi chaque lecteur à partager les « secrets de fabrication » d'une science humaine effervescente. Car le passé est un laboratoire d'expériences et d'hypothèses : il révèle une France « décrispée », sans prédestination « nationale », sans « vérité » préétablie. Un vaste terrain d'études et d'expérimentations, ouvert aux analyses et aux débats les plus divers et les plus féconds
S'identifier pour envoyer des commentaires.