Augustin, les signes et la manifestation
EAN13
9782130607113
ISBN
978-2-13-060711-3
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
EPIMETHEE
Nombre de pages
460
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
616 g
Code dewey
189.2
Fiches UNIMARC
S'identifier

Augustin, les signes et la manifestation

De

Presses universitaires de France

Epimethee

Offres

À partir d’une lecture intégrale de l’œuvre d’Augustin d’Hippone (354-430), Vincent Giraud met au jour les aspects de ce qu’il appelle, dès l’introduction, une « condition herméneutique ». Il s’agit de démontrer que le « il y a », le « es gibt » propre à toute « donation » phénoménale, se situe, pour Augustin, entièrement sous condition du signe : la compréhension de l’existence humaine peut alors faire l’objet d’une reprise radicale à partir du concept de signe.

Être au monde, à soi, à autrui, à Dieu, c’est donc d’abord faire face à des signes. Car c’est le signe (signum) qui prévaut dès lors que la chose même (res ipsa) fait défaut. Cette tension fondamentale entre signification et manifestation peut alors être considérée comme la trame profonde qui régit toute la pensée augustinienne de l’humain.

L’étude s’ordonne en deux grandes parties, qui permettent de déployer l’ensemble du spectre couvert par l’existence herméneutique telle que l’a conçue Augustin.

Agrégé et docteur en philosophie, Vincent Giraud est actuellement maître de conférences (Hakubi Researcher) au département de philosophie de la religion de l’université de Kyôto (Japon).
S'identifier pour envoyer des commentaires.