REVUE CRITIQUE 792
EAN13
9782707322982
ISBN
978-2-7073-2298-2
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Collection
Revue Critique (792)
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
110 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Revue Critique 792

Les Éditions de Minuit

Revue Critique

Offres

Rêves de la raison

El sueño de la razón produce monstruos – le sommeil de la raison engendre des monstres : la célèbre gravure de Goya, qui appartient à la série des Caprices, figure en bonne place dans l’exposition du musée d’Orsay L’Ange du bizarre, que Jean-Loup Bourget a visitée pour nous et où les cauchemars sont plus nombreux que les rêves.

La raison, pourtant, n’a pas toujours désespéré du rêve. C’est ce que montre le surprenant ouvrage de Jacqueline Carroy dont nous parle Marc Joly : consacré aux « livres de rêve » tenus au xixe siècle par plusieurs pionniers des sciences humaines, il documente leur effort préfreudien pour se rendre raison à eux-mêmes des fantasmagories du sommeil.

Quant à la philosophie, elle a toujours entretenu avec le rêve d’intimes et problématiques relations. Mais ce n’est pas en analyste, c’est en feuilletoniste de ses propres rêves que le philosophe Clément Rosset narre dans Récit d’un noyé une série d’épisodes oniriques, à la fois terrifiants et drolatiques, que commente ici Blanche Cerquiglini.

Pour nous parler du rêve, du sommeil et de ces « nuits étroitement surveillées » auxquelles il a consacré un beau livre, nul n’était mieux placé que Pierre Pachet, qui perpétue la belle tradition d’un essayisme « aux aguets » : il s’entretient pour Critique avec Yves Hersant, Marielle Macé et Philippe Roger.

Sommaire

Présentation

Marc Joly : Les livres de rêve des savants

Jacqueline Carroy, Nuits savantes. Une histoire des rêves (1800-1945)

Blanche Cerquiglini : Un noyé halluciné. Les cauchemars de Clément Rosset

Clément Rosset, Récit d’un noyé

Jean-Loup Bourget : Retour rêvé à Manderley

L’Ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst

*

Entretien

Pierre Pachet : Les feuillets du rêve

Entretien réalisé par Yves Hersant, Marielle Macé et Philippe Roger

*

Jean-Philippe Antoine : Une lignée démocratique de l’art, ou Jacques Rancière scénographe

Jacques Rancière, Aisthesis

Guillaume Navaud : Tu n’as rien vu à Épidaure

William Marx, Le Tombeau d’Œdipe. Pour une tragédie sans tragique

Christophe Wasinski : Comment la guerre devint virtuelle et vertueuse

James Der Derian, Virtuous War. Mapping the Military-Industrial-Media-Entertainment Network

Emmanuel Siety : Le cinéma à l’ombre du savoir

Jacques Aumont, Le Montreur d’ombre. Essai sur le cinéma

*

Notes

Jean-Rémi Mantion : Les esprits brisés de Guido Cavalcanti

Guido Cavalcanti, Rime

Guillaume Pagam : Le mouvement ou la mort

Lola Lafon, Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce
S'identifier pour envoyer des commentaires.