Que faire ? suivi de la Famine
EAN13
9782954218366
ISBN
978-2-9542183-6-6
Éditeur
PAS DE COTE
Date de publication
Nombre de pages
252
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
215 g
Langue
français
Langue d'origine
russe
Code dewey
320.947092
Fiches UNIMARC
S'identifier

Que faire ? suivi de la Famine

De

Pas De Cote

Offres

Le peuple a faim parce que nous mangeons trop

À la vue de cette faim, de ce froid et de cette humiliation de milliers d’hommes, je me convainquis que l’existence à Moscou de gens vivant de cette vie était un crime. Et nous, pendant ce temps, nous nous rassasiions de filets et d’esturgeons, et recouvrions nos parquets et nos chevaux de draps et de tapis.

Quoi que pussent dire les savants du monde entier sur la nécessité d’un tel ordre de choses, cela était un attentat sans cesse commis et répété et moi, dans mon luxe, j’étais coupable non seulement de complaisance, mais encore de complicité.

Le petit groupe d’hommes qui domine la masse des travailleurs, jouissant de tout ce qu’elle produit, vit dans l’oisiveté, dans un luxe insensé, et dépense inutilement et immoralement le produit du travail de millions d’êtres.

Léon Tolstoï (1828-1910) a développé ses positions anarchistes au contact de la misère du peuple russe. Dans Que faire ? (1885), La Famine (écrit pendant la grande famine de 1891-1892), Ce que veut l’amour et L’Unique moyen (1901), Tolstoï s’insurge face à l’inégalité et ne cesse de s’interroger sur les moyens d’y remédier.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Lev Nikolaevič Tolstoj