De la littérature industrielle
EAN13
9782844857309
ISBN
978-2-84485-730-9
Éditeur
Éditions Allia
Date de publication
Collection
La Très petite collection
Nombre de pages
46
Dimensions
1 x 0 x 0 cm
Poids
44 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Daté de 1839, ce pamphlet paraît aujourd'hui absolument prémonitoire : "deux littératures coexistent dans une proportion bien inégale et coexisteront de plus en plus", y déplore Sainte-Beuve. Deux littératures : l'une, commerciale, l'autre, l'expression délicate du talent, propice à engendrer des monuments. À l'émergence de la première, plusieurs facteurs : le développement de la réclame dont peut dépendre le succès d'un livre, l'"émulation effrénée des amours-propres" ou encore, plus simplement, la volonté de vivre de sa plume. L'auteur aborde des questions brûlantes à son époque mais qui n'ont pas cessé depuis de consumer la littérature, à savoir le mercantilisme, la collusion d'intérêts entre auteurs et journalistes ou encore la démocratisation du métier d'écrivain. S'il se résigne à cette dernière, Sainte-Beuve désapprouve le style qui en découle. Lui défend la "bonne" littérature, celle qui serait le fruit d'un travail acharné et désintéressé. Organiser la vie des lettres, c'est tuer le talent ou, pis, l'inspiration. L'industrie culturelle qui gangrène la littérature est ici pressentie. Cette même industrie qui sera dénoncée par Benjamin et Adorno près d'un siècle après ce manifeste.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Charles-Augustin Sainte-Beuve