Deleuze, les mouvements aberrants
EAN13
9782707328175
ISBN
978-2-7073-2817-5
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Collection
Paradoxe
Nombre de pages
303
Dimensions
23 x 14 x 2 cm
Poids
344 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Deleuze, les mouvements aberrants

Les Éditions de Minuit

Paradoxe

Offres

La philosophie de Deleuze se présente comme une sorte d'encyclopédie des mouvements aberrants. Ce sont les figures déformées de Francis Bacon, les non-sens de Lewis Carroll, les processus schizophréniques de l'inconscient, la fêlure de la pensée, la ligne de fuite des nomades à travers l'Histoire, bref toutes les forces qui traversent la vie et la pensée. Mais le plus important, c'est de dégager les logiques irrationnelles de ces mouvements. C'est l'une des grandes nouveautés de son œuvre commune avec Guattari : créer de nouvelles logiques, loin des modèles rationnels classiques, et des modèles du marxisme ou du structuralisme orthodoxes des années 1960-1980. Ces logiques n'ont rien d'abstrait, au contraire : ce sont des modes de peuplement de la terre. Par peuplement, il ne faut pas seulement entendre les populations humaines, mais les populations physiques, chimiques, animales, qui composent la Nature tout autant que les populations affectives, mentales, politiques qui peuplent la pensée des hommes. Quelle est la logique de tous ces peuplements ? Poser cette question est aussi une manière d'interroger leur légitimité. Ainsi le capitalisme : de quel droit se déploie-t-il sur la terre ? De quel droit s'approprie-t-il les cerveaux pour les peupler d'images et de sons ? De quel droit asservit-il les corps ? Aux logiques que le capitalisme met en œuvre, ne faut-il pas opposer d'autres logiques ? Les mouvements aberrants ne deviennent-ils pas alors les figures d'un combat contre les formes d'organisation – politique, sociale, philosophique, esthétique, scientifique – qui tentent de nier, de conjurer ou d'écraser leur existence ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.