En finir avec les idées fausses sur les professionnels du spectacle
EAN13
9782708243194
ISBN
978-2-7082-4319-4
Éditeur
L'Atelier
Date de publication
Collection
FAUSSES IDEES
Nombre de pages
160
Dimensions
18 x 12 x 0,8 cm
Poids
148 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

En finir avec les idées fausses sur les professionnels du spectacle

De

L'Atelier

Fausses Idees

Offres

Autre version disponible

Chaque été, au summum de la saison des festivals, les professionnels du spectacle sont sur la scène et… sur la sellette. Ils auraient des prétentions excessives et bénéficieraient d’un régime, l’intermittence, qui leur assure un revenu même quand ils ne travaillent pas. Pourquoi dès lors se fatigueraient-ils à faire davantage que le minimum d’heures qui leur assure une allocation ? Ainsi, en plus de financer des oeuvres coûteuses qui ne rapportent rien, l’État et les autres salariés se ruineraient à combler le défi cit chronique de leur caisse d’assurance chômage.
Ce livre répond point par point à 51 poncifs qui font l’impasse sur la réalité de ce que vit l’immense majorité des professionnels du spectacle : chanteur, caméraman, script, costumière, acteur, preneur de son, décorateur, installateur de scènes, régisseur, etc. Accessible à un large public, cet ouvrage explique le régime de l’intermittence. Loin d’être un privilège, il finance, à certaines conditions, les périodes de recherche d’emploi de personnes dans l’obligation constante de faire leurs preuves pour être embauchées. Parfois stigmatisés comme des parasites, ceux qui font le spectacle vivant et enregistré sont en fait les acteurs indispensables de la vitalité culturelle et économique de la France. Sait-on par exemple que la valeur ajoutée dégagée par le spectacle vivant et enregistré est supérieure à celle des secteurs de l’aéronautique, du ferroviaire et de la construction navale réunis ?
En braquant le projecteur sur les conditions de vie et de travail de ceux qui font le spectacle, ce livre renforce le lien vivant qui unit créateurs et spectateurs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...