EAN13
9782352892557
ISBN
978-2-35289-255-7
Éditeur
MeMo
Date de publication
Collection
CLASSIQUES ETRA
Nombre de pages
104
Dimensions
28 x 21 x 2 cm
Poids
650 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Dachenka ou La vie d'un bébé chien

MeMo

Classiques Etra

Offres

S'identifier pour envoyer des commentaires.

À lire et télécharger : La bibliothèque idéale de MeMo / 2015

Les éditions MeMo ont choisi dix livres de leur bibliothèque, pour vous faire partager le plaisir de les avoir édités. Ils sont tous différents, uniques dans leur forme, leur sujet, leur histoire avant d’arriver jusqu’à vous. Et tous ensemble, ils montrent la spécificité d’une maison qui continue à s’enthousiasmer pour toutes les formes du beau livre pour enfants.
Nous avons imaginé pour chacun de ces livres ce qu’ils pouvaient vous dire, dire aux enfants à qui vous les lirez ou qui les liront eux-mêmes. Chaque année, nous choisirons pour vous des livres pour parler de la vie, de peines ou d’amour, ou tout simplement pour rire.
Chaque année, cette bibliothèque idéale des éditions MeMo s’enrichira de dix nouveaux titres et formera une collection de trésors de lecture, transmis des parents et des grands-parents aux enfants d’aujourd’hui et de demain.
Les éditeurs, Christine Morault et Yves Mestrallet.


CHRISTINE MORAULT (éd. MeMo) : «Rééditer, c’est réinventer»

Les rééditions se multiplient; des éditeurs en inscrivent à leur catalogue. Est-ce le signe d’un repli de l’époque sur le passé? Que penser de cet empressement à rééditer le pire et le meilleur? Ces livres réédités sont-ils vraiment destinés aux enfants? Et pourquoi les conditions matérielles de leur réalisation comptent-elles autant? MeMo a édité plus d’une soixantaine de rééditions depuis vingt-trois ans. Ces livres, dont on nous prédisait qu’ils n’avaient aucun avenir, ont trouvé leurs lecteurs – enfants et grands –, qui viennent choisir dans notre catalogue des auteurs du XIXe siècle aussi bien que des jeunes artistes contemporains.

Les œuvres des créateurs, qu’ils soient artistes, écrivains, musiciens, leur survivent. Tout le contraire de ce que l’on désigne à présent par «vintage», un mot à la mode. Réédite-t-on Stendhal ou Goethe dans une collection vintage? Bach ou Bartók sont-ils vintage? A-t-on cessé d’éditer les uns et de jouer les autres? MeMo a mêlé, dès le départ, les œuvres d’avant et celles de maintenant pour qu’apparaissent des continuités littéraires et artistiques. Mais très rares sont les livres d’hier qui, par la qualité du texte et de l’image, parlent encore aux enfants. La plupart de ces publications ont vieilli; et certaines gagnent à rester indisponibles pour l’éternité! Cependant, certains livres traversent le temps grâce à leurs innovations formelles, pédagogiques et narratives. Il existe même des livres «charnières» – comme ceux que nous avons édités avec l’association des Trois Ourses. Ils sont de nouveau accessibles, souvent pour la première fois depuis des décennies, y compris dans leur pays d’origine. C’est aussi à une passation artistique qu’on assiste lorsque l’on édite Lissitzky et ses "2 carrés" (1920), mais aussi Nathalie Parain, Fredun Shapur et, à présent, Anne Bertier. Ils ont exploré les ressources artistiques des formes et des couleurs, pour que les enfants s’en saisissent, jouent et expérimentent à leur tour ces combinaisons sensibles. Un catalogue de nouvelles éditions se construit dans le sens de ce qui est en marche.

Rééditer, ce n’est pas recopier. C’est réinventer. Nous partons à chaque fois à la recherche du livre perdu, aidés et même guidés par ceux qui connaissent son histoire: des musées, des bibliothèques, les enfants des auteurs, ou des érudits amoureux dont les postfaces éclairantes font souvent date dans la connaissance que l'on a de ces auteurs et artistes. Les documents utilisés, si essentiels pour redonner aux images leur intensité, créent l’occasion d’aventures un peu déraisonnables: aller jusqu’à Moscou pour faire numériser les plaques de verre des photographies de Rodtchenko; analyser couche après couche puis restaurer et imprimer, couleur par couleur, les vingt-quatre teintes du "Cirkus" d’Elisabeth Ivanovsky.

Enfin, rééditer, c’est confier les textes à des traducteurs d’exception, capables de redonner aux enfants d’aujourd’hui le plaisir de la langue – à dire autant qu’à lire. Rééditer, ce n’est pas accomplir un retour en arrière ou s’adresser à des bibliophiles, mais interpréter un livre dans l’esprit de la création de son auteur, en imprimant sa vision et son regard d’éditeur. MeMo édite des livres qui dessinent une grande galerie du temps, une galerie de l’évolution du livre pour enfants. Rééditer, c’est faire revivre.

Christine Morault, éditions MeMo