Concert sans poète
EAN13
9782889440092
ISBN
978-2-88944-009-2
Éditeur
Éditions Slatkine
Date de publication
Nombre de pages
224
Dimensions
23 x 15,5 x 1,1 cm
Poids
346 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Concert sans poète

De

Éditions Slatkine

Offres

Klaus Modick
Parution : octobre I
22 ? - 312 pages
ISBN: 978-2-88944-009-2
Traduction : Juliette Aubert
Concert sans poète
" Un roman contemporain dont Rilke est la pop star " Der Spiegel
En 1905, le peintre Johann-Heinrich Vogeler reçoit, distinction suprême des artistes allemands, la Große Goldene Medaille für Kunst und Wissenschaft pour Ein Sommerabend in Worpswede, Un soir d'été à Worpswede, tableau mythique de l'art-déco kitsch qui tient la part centrale du roman.
En se rendant à la remise du prix, Vogeler se souvient du phalanstère d'artistes qu'il a créé dix ans plus tôt dans sa villa de Basse-Saxe, à Worpswede, Allemagne du Nord. Il se rappelle l'échec de cette communauté esthétique, son amitié avec le jeune Rilke, " l'âme sour ", et les raisons pour lesquelles il a fini par en caviarder le portrait, qui tenait, et pour cause, la place centrale du tableau.
Superbement écrit, rythmé comme la partition d'une musique de chambre close, avec la douceur sure d'un pastel passé, Concert sans poète déroule les doutes en volutes d'un artiste qui contemple sa notoriété. C'est l'histoire d'une jalousie (Vogeler est riche, Rilke est pauvre), le roman de l'impuissance amoureuse (la relation triangulaire entre Rilke, sa femme et Paula Paula Modersohn-Becker), la symphonie sourde d'une stérilité créatrice (Paula Rilke, elle, a du talent). C'est surtout le portrait inattendu et réaliste de l'écrivain de langue allemande préféré des Français : un jeune poète un peu sale, très ombrageux et terriblement misogyne, pour qui les femmes sont au mieux des maîtresses, au pire des muses.
Lauréat du Prix des libraires indépendants, du prestigieux Bettina von Arnim Preis, numéro 1 (durant 39 semaines) des meilleures ventes du Spiegel pour Konzert ohne Dichter, Klaus Modick a publié 23 romans. Un seul de ses livres est traduit à ce jour, Le Gris des Carolines (Mercure de France 1990), épuisé. Klaus Modick, un engagement sur la durée de Slatkine & Cie. Le public français a été sensibilisé au Worpswede par l'exposition Paula Modersohn Becker au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, relayée par Être ici est une splendeur, de Marie Darrieusecq. Rainer Maria Rilke, personnage central du roman
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Klaus Modick