Florence R.

Patrice Pluyette

Seuil

19,00
Conseillé par (Libraire)
10 janvier 2023

Fantasque

Où comment se laisser embarquer dans une sacrée galère. Un réalisateur débutant s'attaque à l'adaptation du roman de chevalerie Roland Furieux. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Ou plutôt si, la réalisation s'annonce ardue tant rien ne fonctionne. Pas un truc qui matche, des acteurs pas dedans, une histoire pas si facile à adapter. Bref, le narrateur s'amuse à égrainer sa feuille de route rocambolesque d'un film "fantôme". La plume de Patrice Pluyette est vive, alerte, aucun répit ne lui sera accordé - et à nous non plus !

Conseillé par (Libraire)
10 janvier 2023

Pas si simple

Zita est partie, quittant la ferme de ses parents à Ossese dans les Pyrénées. Un diplôme d'ingénieure agronome en poche, elle sillonne le monde. 5 ans plus tard, elle revient dans ses terres qu'elle semble ne jamais avoir quittées. Elle y fait la rencontre fortuite du séduisant Pierrick. Et là voilà ici et là - le temps de faire un bout de chemin avec cet homme et une autre vie- citadine, plus établie. Zita doit composer avec la fille de ce dernier et l'ex-compagne donneuse de leçons. C'est également l'occasion pour elle de se frotter à une autre réalité : celle d'un monde agricole acculé et pris en étau entre impératifs économiques et amour du métier. La réintroduction des ours dans les montagnes avoisinantes ne fera que cristalliser ce hiatus. Zita navigue entre ces deux pôles, pour cette native de cette région, fille d'agriculteurs, le choix semble s'imposer et pourtant rien n'est simple.
La place de la Nature est le thème central de ce roman - et plus précisément de la façon dont on appréhende la nature aujourd'hui (notamment la question de l'ensauvagement).
L'air de rien, Maylis Adhemar en charrie des sujets très contemporains en jouant du paradoxe. Zita en est l'exemple parfait même si elle apparaît bien plus sincère que les autres.

Éditions Gallmeister

24,80
Conseillé par (Libraire)
10 janvier 2023

Pas si noir...

William Boyle n'a pas son pareil pour raconter Brooklyn, ses habitants et leurs vies cabossés par des drames. Jack, le personnage central de cette fresque tragique est un homme dont la vie bascule le jour où sa femme tombe malade. Avec le décès de cette dernière, sa vie ira de Charybde en Scylla. En peu de temps, il se retrouve seul, sans un proche sur qui compter. Pour autant sa vie ne s'arrête pas là, la rencontre avec Lily va quelque peu changer la donne..
Le talent de Boyle est de ne jamais tomber dans le misérabilisme larmoyant. Il est au plus près de l'âme humaine qu'il sonde admirablement. Tous ses personnages - les minables, les humbles, les naïfs, les tendres ont tous quelque chose de touchant - à leur manière, car ils racontent la vie, telle qu'elle est.

Conseillé par (Libraire)
10 janvier 2023

Une famille fracturée

Le patriarche s'en est parti. Ses filles, Gildas et Violetta hésitent à prévenir son autre fille - leur soeur cadette, Aida que tout le monde a perdu de vue. Elle est partie il y a déjà fort longtemps. Alors par devoir, pour l'amour de leur mère très certainement, elles finiront par l'appeler. Aida reviendra donc à Iazza, dans la région de son enfance, où tout a commencé.
L'histoire se tisse au fur et à mesure, le retour d'Aida sera le point de départ de ce roman intimiste, où les relations fraternelles et filiales vont se révéler. Des relations sur le fil, suspendues au passé tragique qui les étreint tous - en particulier Aida. Aida la paria, "la répudiée" celle qu'on accuse insidieusement. Celle qui a failli le jour où leur autre sœur Mimi alors âgée de 6 ans a mystérieusement disparue. Cette sœur qu'Aida chérissait plus que tout, celle avec laquelle elle entretenait une relation fusionnelle. Ce sera la double peine...Le poids de la culpabilité de ne pas avoir pris soin de sa sœur et le ressentiment qui pèsera sur elle, la détestation du père à son égard.
Véronique Ovalde sonde avec minutie les relations des uns et des autres dans cette famille meurtrie et fracturée. Alternant le passé et le présent, elle révèle l'extrême solitude dans laquelle chacun s'est tapie - anéantie par la douleur.

Éditions Gallmeister

23,80
Conseillé par (Libraire)
10 janvier 2023

Variations

Astra est une drôle de gamine, vivant à la manière d'un Robinson Crusoé, livrée à elle-même dans une ferme collective, plutôt vétuste de l'ouest du Canada. Elle y vit avec son père Raymond qui fait peu cas d'elle.
C'est à travers la perception de ses proches que l'on va progressivement appréhender ce personnage singulier. Et c'est là où réside l'originalité de ce roman polyphonique. Huit personnages vont graviter autour d'Astra, famille, amants ou amis. Tous vont en avoir une perception différente. Un point commun se dessine pourtant entre toutes ses voix : la profonde empathie qu'elle suscite. Malgré sa rugosité, sa maladresse, chacun, à leur manière, va vouloir lui venir en aide.
Un roman captivant tant ce personnage d'Astra l'est, tout à la fois, tantôt attirante, parfois crispante.