Martine C.

17,00
par (Libraire)
29 janvier 2021

Spoliation.

Un geste politique de l'Allemagne nazie: offrir un stradivarius au Japon pour célébrer leur entente, il sera donc offert à une jeune virtuose japonaise, Neijiko Suwa. Elle n'arrive pas à apprivoiser ce violon, tous les violons ont une âme ! Celui-ci appartenait à Lazare Braun, un juif. On va suivre l'histoire de Neijiko,et ainsi la petite histoire dans la grande. Ce livre est tiré d'une histoire vraie. Roman en 2 parties, l'une en 1943, l'autre après guerre, où le narrateur enquête afin de retrouver le violon et rétablir la vérité.

Sabine Wespieser Éditeur

21,00
par (Libraire)
13 janvier 2021

Coup de coeur

Le premier coup de coeur de l'année. Deux maisons isolées, dans l'une Thierry et Elisabeth, dans la maison d'en face Guy et Chantal, ils sont amis. Un matin, le GIGN arrive pour emmener leurs voisins d'en face. Thierry et Elisabeth sont sidérés leur voisin Guy est le tueur recherché depuis des années après la disparition de plusieurs jeunes filles dans la région. Thierry voit son monde se fissurer , s'effondrer, il est dans le déni. Elisabeth, elle , craque.
C'est un roman captivant , on ne le lâche pas ! Le personnage de Thierry est bouleversant. A lire !

Le plus petit yack

Lu Fraser

little urban

13,90
par (Libraire)
12 janvier 2021

Vite , Gertie !

Gertie est la plus petite de toutes les Yacks. Elle se trouve minuscule et veut devenir GRANDE comme les autres, elle s'entraine afin de devenir grande , les muscles et la tête bien sûr ! Un jour, le troupeau a besoin de quelqu'un pour aller sauver Achille coincé au bord d'une falaise escarpée , il n'y a que Gertie qui peut le sauver...Une histoire sur la différence. Un album plein de couleurs et très drôle !

Éditions du Sous-sol

16,50
par (Libraire)
26 novembre 2020

manifeste littéraire et féministe

Dans un cabanon au fond d'un jardin sous le pommier. Déborah Lévy se raconte. A 54 ans, divorcée, deux enfants à charge. Un nouveau départ avec ses bonheurs et ses problèmes : Etre libre, ne plus subir le poids d'une société patriarcal. On a la sensation d'une conversation entre amies, des petits riens qui font les bonheurs et les soucis de la vie. C'est plein de tendresse , de charme et d'humour mais pas que du petit détail anodin, elle nous ouvre à une réflexion plus profonde sur la place de la femme. Un livre à garder sur la table de chevet à lire , et relire sans modération.

16,50
par (Libraire)
26 novembre 2020

Sensible et lucide

Premier volet autobiographique. Suite à une profonde dépression, Déborah Lévy revient sur sa formation d'écrivaine. Sur l'Afrique du Sud où elle a passé son enfance. Sur son père, militant de l'ANC emprisonné. Son arrivée en Angleterre avec sa famille et enfin ses premiers écrits. Ca ne se résume pas qu'à ça, Déborah Lévy tout en finesse passe de faits anodins pour nous mener vers des réflexions beaucoup plus profondes sur la place de la femme.