La Librairie Des Halles ..

Les Villes de papier, Une vie d'Emily Dickinson

Une vie d'Emily Dickinson

Grasset

18,50
10 septembre 2020

L'histoire littéraire fait débuter la poésie américaine avec les premiers vers énigmatiques d'Emily Dickinson (1830-1886). Cette figure féminine incontournable et fascinante inspire toujours et avec profit. C'est le cas ici avec cet essai biographique de la québecoise Dominique Fortier qui dans de courts chapitres, comme autant de vignettes d'une "vie exemplaire", met en scène la courte existence d'Emily Dickinson ayant fait fait le choix assumé de vivre entre les quatre murs de la maison familiale et de consacrer sa vie à la poésie. Une évocation sensible et lumineuse d'une existence libérée des entraves matérielles, volontairement recluse et à l'écoute absolue de la nature et de son for intérieur. L'occasion de se (re)plonger dans l’œuvre de cette poétesse singulière et capitale.

Zoocities, Des animaux sauvages dans la ville

Des animaux sauvages dans la ville

1er Parallèle

19,00
8 septembre 2020

Avec “Zoocities”, la philosophe Joëlle Zask se projette dans une ville où l'homme devra apprendre à cohabiter avec des animaux sauvages, qui ont déjà commencé à s'installer. "Un appel à repenser la cité et l'altérité."
Dans son dernier essai, la philosophe propose de penser la ville comme une arche de Noé permettant une «coexistence» harmonieuse avec les autres espèces.
Parmi les images les plus marquantes de la période du confinement, il y a celles des animaux sauvages investissant librement les villes désertées par les humains. Mais si le phénomène s’est alors amplifié, il n’est pas vraiment nouveau.
Plutôt que de reconduire le modèle destructeur de la ville utopique, Zask propose un changement de paradigme : renouer avec la conception ancienne de la cité. Contrairement à la ville qui se résume à une organisation rigide de l’espace, la cité est d’abord une « communauté de vie » qui, sans exclure la muraille, rend possible un voisinage harmonieux avec la nature sauvage et les autres vivants.
Un essai aussi stimulant que passionnant !

Ne nous libérez pas, on s'en charge / une histoire des féminismes de 1789 à nos jours
8 septembre 2020

Ecrit par des historiennes, Ne nous libérez pas, on s’en charge narre l’histoire incroyablement riche et pourtant peu connue des mouvements pour les droits des femmes. Et permet de tisser des liens entre les combats actuels et ceux du passé. Les auteurs reconstituent les contextes d’émergence des différentes ­revendications. Un livre transversal et complet,qui retrace une histoire des féminismes de la Révolution française à nos jours. Un livre très riche qui inscrit le féminisme post #metoo dans l’histoire et accessible à toutes et tous.
Un livre attendu et qui fera date indéniablement !

Ce que je ne veux pas savoir
16,50
8 septembre 2020

Deux manifestes pour la liberté et pour l'amour.

Deux immenses "petits" bijoux de confidence, sensible, beaux, poétiques, émouvants...
Deborah Levy couche sur le papier son expérience de femme en pleine reconstruction à la suite d’un divorce, elle témoigne de son combat – ou plutôt de celui de toutes les femmes en quête d’une vie à elles.
Deux très beaux textes, qui ne donnent pas de leçon. Il sont empreint de cynisme, d'ironie, de pudeur mais aussi d'humour et d'extravagance. Des journaux intimes piquants et palpitants ! Brillant !

"Il faut les lire sans se presser, avec parcimonie même, retourner en arrière, poser le livre, attendre, attendre encore, revenir et relire comme si c’était le premier livre du monde."

Le coût de la vie

Levy, Deborah

Éditions du Sous-sol

16,50
8 septembre 2020

Deux manifestes pour la liberté et pour l'amour.

Deux immenses "petits" bijoux de confidence, sensible, beaux, poétiques, émouvants...
Deborah Levy couche sur le papier son expérience de femme en pleine reconstruction à la suite d’un divorce, elle témoigne de son combat – ou plutôt de celui de toutes les femmes en quête d’une vie à elles.
Deux très beaux textes, qui ne donnent pas de leçon. Il sont empreint de cynisme, d'ironie, de pudeur mais aussi d'humour et d'extravagance. Des journaux intimes piquants et palpitants ! Brillant !

"Il faut les lire sans se presser, avec parcimonie même, retourner en arrière, poser le livre, attendre, attendre encore, revenir et relire comme si c’était le premier livre du monde."