Alison F.

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres
34,90
par (Libraire)
2 décembre 2018

Karen, 10 ans, fan de fantastique, d'histoire de l'art et de sa belle et mystérieuse voisine enquête sur la mort suspecte de cette dernière.
Entre le Chicago des années 60 et l'Allemagne nazie se dessine un roman graphique hors normes qui sonde la figure du monstre jusqu'au plus noir de l'âme humaine, et ce, dans un travail au stylo foncièrement stupéfiant.

Les rigoles

Evens, Brecht

Actes Sud

29,00
par (Libraire)
2 décembre 2018

Les Rigoles nous entraîne au cœur d'une nuit enivrante, sur les pas de jeunes parisiens aussi flamboyants que cabossés. Leurs rencontres, leurs danses, serments et colères se parent de mille couleurs.
Brecht Evens, plus virtuose que jamais, titille case, cadre et page dans une expérience sensorielle rare. Beaucoup de pépites en cette rentrée BD mais nous avons sûrement là la réussite la plus totale !

Un gentil orc sauvage
16,95
par (Libraire)
2 décembre 2018

Des orcs maintenant civilisés se font massacrer par un groupe d'orcs prônant le retour à l'état sauvage. Un jeune survivant et la princesse bodybuildée de ce royaume arrivent à fuir et cherchent sans succès asile dans les royaumes voisins.

Une bombe d'intelligence, d'humour acéré et de rocambolesque absurde à lire de 12 à 120 ans.

L'âge d'or
32,00
par (Libraire)
4 octobre 2018

L'Age d'or nous TAPE DANS L’ŒIL : un travail de colorisation dantesque où même les contours touchent au sublime.
L'Age d'or nous FRAPPE LE CŒUR : une princesse spoliée de son royaume, deux acolytes charismatiques, une révolution, une pincée de fantastique ou les ingrédients du récit d'aventures parfaitement mené.
L'Age d'or nous FOUETTE LE CERVEAU : questionnement sur l'utopie en politique, la résistance dans une société que l'on pense immuable.
Bref, œil, cœur, cerveau, la secousse est globale et ô combien plaisante : ON RECOMMANDE !

La Loi de la mer
18,00
par (Libraire)
27 septembre 2018

Davide Enia signe le roman qui -peut-être-, vous habitera le plus de cette rentrée. Intime, poignant mais jamais larmoyant, il nous raconte ses années passées à Lampedusa auprès des habitants de cette île à la place si particulière : celle de la première terre où accoster pour les radeaux de milliers de migrants partis de Libye.

Du plongeur sauveteur tendance extrême droite au vieil homme s'occupant du cimetière, en passant par le garde-côtes à l'allure de samouraï, tous agissent sous l'égide de la loi de la mer, celle où qui que ce soit à l'eau doit être sauvé. Loin de l'escalade sensationnaliste, l'humain reprend ici ses droits, sa force et la splendeur de ses liens !