Alison F.

La Loi de la mer
18,00
par (Libraire)
27 septembre 2018

Davide Enia signe le roman qui -peut-être-, vous habitera le plus de cette rentrée. Intime, poignant mais jamais larmoyant, il nous raconte ses années passées à Lampedusa auprès des habitants de cette île à la place si particulière : celle de la première terre où accoster pour les radeaux de milliers de migrants partis de Libye.

Du plongeur sauveteur tendance extrême droite au vieil homme s'occupant du cimetière, en passant par le garde-côtes à l'allure de samouraï, tous agissent sous l'égide de la loi de la mer, celle où qui que ce soit à l'eau doit être sauvé. Loin de l'escalade sensationnaliste, l'humain reprend ici ses droits, sa force et la splendeur de ses liens !

La révolte
par (Libraire)
27 septembre 2018

Un Richard Coeur de Lion subjugué nous raconte sa mère, Aliénor d'Aquitaine. Et quelle langue pour incarner ce personnage somptueux, stratège politique impitoyable et mécène des arts et des lettres brillante.
Un lecture de bruit et de fureur, envoutante et charnelle.

Effondrement

Anne-Marie Métailié

9,00
par (Libraire)
27 septembre 2018

Effondrement relate la rage tragi-comique qui consume la matriarche d'une famille aisée hondurienne sur plusieurs décennies. Horacio Castellanos Moya nous offre un portrait au vitriol des bourgeois de ce monde, notamment lors de ce moment particulier où leurs névroses sont chahutées par la politique et l'Histoire. Attention, intelligence mordante !

Arcadie
par (Libraire)
19 septembre 2018

Si vous rêvez d'un roman français contemporain étonnant, charnel, dérangeant, grinçant et érudit, nous vous présentons Emmanuelle Bayamack-Tam.
Plus de 15 ans qu'elle écrit et qu'elle devrait être posée au sommet des meilleures ventes : le temps est venu, achetez, lisez et "Bayamack-Tamez" le monde avec nous !

La somme de nos folies
par (Libraire)
30 août 2018

Le roman malaisien ne se croise pas tous les jours.
Le roman à la traduction superbe et généreuse n'est pas légion.
Le roman familial producteur de bonne humeur et évitant le niais ne se trouve pas à tous les coins de tables.
Donc ce roman malaisien superbement traduit et producteur de bonne humeur serait-il tel la licorne, trop beau pour être vrai ? Non. Foncez !