Bénédicte G.

Un dernier ballon pour la route
par (Libraire)
5 avril 2021

"Un dernier ballon pour la route" est une épopée trash, déjantée et méchamment délurée de deux détectives "privés", de bonnes manières et d'hygiène corporelle, mais pas de cœur !
Au long de leur équipée aux effluves alcoolisées, nos deux justiciers en quête de personnes disparues rencontreront de sacrés énergumènes loufoques et très attachants, des piliers de comptoir au charme titubant et beaucoup de vaches mortes !
Sous un œil embué de tendresse et d'humour noir, ce western rural délicieusement immoral vous dégourdira le sourire!

Aux amours

Buchet-Chastel

12,00
par (Libraire)
5 avril 2021

Alors là, une petite douceur de bout en bout, une unique phrase, un long souffle, on palpite à dix mille comme à son premier émoi, ça envoie des pétales de roses, des bouffées de chaleur, des frissons d'attente, on combat entre envie et absence, nous voilà tendrement embarqués dans un cheminement vers nulle part vers une réalité qui nous dépasse et nous obsède, l'essence de l'amour, l'horreur du vide à but d'extase, une poésie à tout bout de mots, qui démêle pour mieux nous perdre la quête de l'Autre. Sublime !

Francis Rissin
par (Libraire)
16 mars 2021

ATTENTION : CHEF-D'OEUVRE!

Il y a des livres qui vous marquent, vous heurtent, chamboulent vos pensées et tous vos acquis. Pour ma part il y a eu "La maison des feuilles" de Mark Z. Danielewski, puis il y a Francis Rissin. Des O.V.N.I. littéraires.
"Francis Rissin" est un livre extraordinairement et génialement atypique, inclassable, une vraie performance littéraire!
D'une écriture affûtée et impertinente, dans une langue parfaitement maîtrisée, ce pavé de plus de 600 pages se lit goulûment, en mêlant avec art enquête policière, roman d'apprentissage, science-fiction, journal intime, thriller ésotérique, satire politique....
Francis Rissin, sacré personnage et personnage sacré, à la fois absent et omniprésent de l'histoire, joue à cache-cache avec les personnages comme avec le lecteur, dans lequel se reflètent toutes les facettes de la même ou de dix mille histoires. A vous de voir ce que vous voulez y trouver. Le va et vient continuel entre fiction et réalité, gracieusement déstabilisant, fait intervenir toute une galerie de personnages, des célébrités de la culture populaire comme des élites littéraires, artistiques ou politiques, et vient pimenter certaines scènes mémorablement loufoques et délirantes comme le vernissage d'une exposition devant le centre Beaubourg!
Francis Rissin, une épopée littéraire, une icône, une marque déposée.

Le démon de la colline aux loups
par (Libraire)
7 janvier 2021

J'en ai lu des romans noirs, et là, vraiment, on avance à tâtons dans le noir, le très très noir, une nuit de plus de 200 pages, en éclipse quasi totale.
" Le démon de la colline aux loups" est le récit d'un homme emprisonné, d'un esprit hanté, torturé et pourtant lucide, qui s'inflige la douloureuse expérience de retracer sa tragique destinée. D'une plume singulière et impitoyablement hypnotique, Dimitri Rouchon-Borie nous entraîne dans les angles morts de l'âme humaine, où de fulgurantes béatitudes surplanent par-delà l'inacceptable, et nous étourdit de quelques séquences à la violence magnétique qui font vibrer les octaves.
Possédé par la solitude et la mémoire à vif, notre narrateur, Duke, nous invite à fouiller ses entrailles à la recherche de l'atavisme du mal, des arcanes de la culpabilité, et des armes que nous sommes susceptibles de solliciter pour tenter d'y survivre.
Un roman aux dents aiguisées, comme un seul cri qu'on aurait tenté de mettre dans l'ordre chronologique.
Sacrée claque, ce livre.

De parcourir le monde et d'y rôder
par (Libraire)
25 novembre 2020

Voici le point de départ de cet audacieux roman intégralement déroutant : la trouvaille fortuite, sur un trottoir, d'une "chose", tenant dans la main, non identifiée voire non identifiable, "chose" qui sera au cœur de toutes les attentions et de tous les questionnements de son dénicheur. Notre narrateur est un bien étrange personnage, à n'en pas douter un être extrasensible et gravement perturbé : vaguement simplet, un brin naïf, peut-être surdoué, totalement névrosé, terriblement attachant, et qui s'avère être un véritable tombeur en de très cocasses occasions !

" De parcourir le monde et d'y rôder" nous invite à la dérive entre voyage initiatique et conte philosophico-psychédélique, dans un monde actuel, notre monde, bien en chair et en chaos, où l'angoisse cède la place à l'absurde, et où au gré de rencontres improbables, sont renouvelés des errances, des espoirs, des désertions.
Et si nous partions du principe qu'à une situation donnée nous allions exactement à l'encontre des règles et de la morale établies? Avec les mots, tout est permis. Quel bonheur de suivre ce personnage, qui semble avoir encore la déraison de s'émerveiller de tout, tout en apprenant à réciter la sacro-sainte trinité échec, déception, profit.

Et je n'ai pas encore parlé de ce style, de ce phrasé, d'une maîtrise diabolique, d'une folie sidérale et sidérante souvent très drôle, parfois amer...Non sérieusement, lisez, rendez-vous compte par vous-même, osez l'expérience, succombez. Quel homme malicieux se cache donc sous toute cette folie, sous ce génie doux-dingue à l'imagination délicieusement délurée ?