Olivier C.

par (Libraire)
17 septembre 2012

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Il faut avant tout bannir son esprit de sérieux pour savourer ce singulier roman. « Ce vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » file donc à l'anglaise le jour de ses cent ans. Sa liberté retrouvée, il s'accapare presque par mégarde une valise qui s'avère être une trésor de cinquante millions de couronnes suédoises. La cavale du vieil homme devient dès lors une chasse au trésor pour quelques policiers, journalistes et autres brigands. Par ailleurs expert en explosifs sa vie durant, il permet au lecteur d'enrichir ses connaissances de l'Histoire du dernier siècle tant politique que géo-stratégiques. Ce vieux Suédois ayant côtoyé les grands de ce monde son influence sur le destin des peuples nous est enfin révélé. Cela pourrait être la vérité mais en plus drôle !

19,80
par (Libraire)
17 septembre 2012

Le Turquetto

Le Turquetto est le nom donné par les Vénitiens de la Renaissance à un jeune peintre venu de Constantinople. Enfant juif élevé par les Grecs dans un monde musulman, Eliele Turquettoest initié au dessin par la calligraphie mais très vite brimé dans sa vocation par les interdits religieux. Situant la peintre au-dessus de tout, de sa vie-même, cachant sa religion, il s'évade en Italie auprès des grands maîtres. A Venise, il connaît l'apprentissage, la reconnaissance, les succès et la gloire puis les trahisons, la chute et l'exil à nouveau. La maîtrise de la construction en courts chapitres comme autant de scènes de la vie quotidienne, la finesse de chacun des personnages, l'érudition et l'élégance de la langue font de ce roman une très belle œuvre. Le mystère sur l'existence réelle de ce peintre ajoute encore à son attrait.

par (Libraire)
17 septembre 2012

En Patagonie avec Michel Houellebecq

Juremir Machado da Silva est un écrivain brésilien. C'est aussi le traducteur des oeuvres de Michel Houellebecq. Il est également son ami. En compagnie de son épouse Claudia il entraîne Houellebecq dans un périple en Patagonie jusqu'aux confins de la Terre de Feu et d'Ushuaïa. Et pendant trois semaines ces touristes singuliers vont pratiquer un art de la conversation de voyage plein de mordant, d'ironie, de tendre amitié voire de loufoquerie. Michel Houellebecq s'amuse ainsi à titiller ses compagnons quand il évoque les pingouins, les loups-marins ou encore Dieu , les femmes et les enfants... Par delà la légèreté de ton, son sérieux, sa sensibilité, son intelligence s'éveillent quand on touche aux écrivains et aux livres. Plus souvent répondant au bavardages du Brésiliens, Houellebecq se contente de « ah, bon ! Hmm, hmm ». Puis il baille aux corneilles...

par (Libraire)
17 septembre 2012

Une année studieuse

En 1966 , Anne Wiazemski est encore une "jeune fille". Elle prépare le bac avant d'entamer des études de philo .Actrice en herbe , elle a déjà tourné avec Robert Bresson. Plutôt jolie, elle possède encore la grâce adolescente de ne pas connaitre sa séduction. Plutôt timide,elle a l'audace pourtant d'écrire son amour au cinéaste Jean-Luc Godard. Plutôt bourgeoise et bien élevée, elle se donne la liberté d'affronter sa famille pour vivre sa liaison amoureuse. En 1966 Jean-Luc Godard a 37 ans ; il vient de quitter l'actrice Anna Karina. Cinéaste déjà reconnu, son humeur se révèle changeante. Exigeant ,colérique et jaloux on le découvre ici plus souvent espiègle ,attentif et charmeur. Cette année-là, ils tournent ensemble la "chinoise" puis se marient. Cette "année studieuse" est la chronique tourmentée de leur rencontre. Le ton y est vif , léger, toujours moqueur. De fait, ce roman a l'éclat de la jeunesse.