Anne-Lise D.

19,00
par (Libraire)
5 septembre 2012

Pour ne plus être l'épouse humiliée de son mari, Irène décide de le manipuler en écrivant un faux journal intime qu'il ne pourra s'empêcher de lire. Le récit de cette vengeance quasi-vitale est remarquable de sincérité. Louise Erdrich dissèque le couple avec lucidité, insiste sur la violence des sentiments et la fin d'une histoire. Cette guerre psychologique où il s'agit de sauver sa vie est tout en finesse, subtilité et obstination. Un très beau roman.

par (Libraire)
5 septembre 2012

"L'homme qui aimait ma femme" est le récit d'un trio amoureux avec pour toile de fond 40 ans d'histoire française. La relation complexe qui unit les deux frères amoureux de Maria est rarement heureuse, toujours touchante et totalement inextricable. C'est une belle évocation du sentiment amoureux mêlé au tourbillon intellectuel d'une France en perpétuelle mutation.