Librairie L.

Roman

Grasset

17,00
Conseillé par (Libraire)
2 février 2023

ASSEMBLAGE

Natasha Brown porte un regard lucide et acéré sur la société bourgeoise britannique qui se pense progressiste.
L'auteure s' interroge : qu'est ce qu'une identité nationale dans une société bouleversée par des changements économiques ? Et qui ne parvient pas à soigner les séquelles d'une décolonisation tardive.
Une conversation intime et radicale qui permet au lecteur de questionner une société faussement tournée vers la diversité.
Un premier roman détonnant !

Christian Bourgois

24,00
Conseillé par (Libraire)
2 février 2023

La renarde

Dubravka Ugresic pourrait prétendre au prix Nobel de littérature. Son nom est dans les listes secrètes. Ayant fui lors de la guerre, l'éclatement de la Yougoslavie, elle s'est installée aux Pays Bas tout en ayant habité et voyagé à peu près partout. Elle écrit des livres construits comme des poupées russes, une histoire cachée dans une autre qui en cache elle-même une autre mais à la fin tout s'emboîte. En racontant des histoires comme celle-ci sous le signe de compère Goupil mais surtout de la renarde, elle dresse une stèle à l'imaginaire et à la divagation littéraire. D. Ugresic est une illusionniste.

Sabine Wespieser Éditeur

20,00
Conseillé par (Libraire)
14 janvier 2023

PLEINE ET DOUCE

Premier roman choral de la philosophe Froidevaux Metterie, "Pleine et douce" est une constellation féminine saluant la venue au monde d' une petite Ève. En attendant la fête de bienvenue, chacune d' entre elles exprime ses craintes, ses émotions, leur rapport au corps...
Un libre et joyeux élan à une transmission du féminin , un souffle mordant et subtil à la fois, on se régale !

Conseillé par (Libraire)
16 décembre 2022

Un émouvant récit d'une enfance vécue dans les années 70 parmi les pionniers de l'habitat communautaire. Honnête, documentée, cette BD est magnifique !

Conseillé par (Libraire)
1 décembre 2022

Hiver 1812

On croit à tort que la Berezina fut une défaite. Or en Novembre 1812, l'issue des combats aux portes de Moscou fût favorable à Napoléon et son armée. Une victoire mais au goût amer de défaite, tant elle semblera sceller le destin de l'empereur. C'est la débâcle qui suivra que raconte Michel Bernard. Il étaye son récit des nombreux témoignages restés. L'enfer, les hommes et les bêtes vont le connaître, en bravant le froid, la faim, la maladie. Le livre haletant et poignant a le souffle du roman et la précision de l'histoire. Magnifique!