Edwige L.

http://spatulelinlivres.canalblog.com/

Je suis une fan de lecture et de livres. J'aime lire de tous les styles et j'aime découvrir de nouveaux auteurs. J'ai créée un blog pour partager mes lectures avec les lecteurs (mais également deux autres passions le point de croix et la cuisine).

Robe de marié / roman
7,70
18 juillet 2013

Cette lecture fut pour moi un vrai coup de coeur. Un bon thriller diabolique avec une fin stupéfiante.

Le livre est construit en 3 parties. Dès le début, on se retrouve dans la peau du personnage principal à savoir Sophie. Dès le début du livre, on vit dans l'angoisse grâce à un style de phrase utilisé qui nous fait ressentir la pensée de Sophie. On vit le trouble de Sophie, ses situations délicates où elle se retrouve. Elle cherche à échapper à sa folie et pour réussier souhaite changer de vie et se marier pour échapper à la police. L'auteur nous emmène, dans la deuxième partie du livre, à comprendre le comportement de Sophie, l'acte déclencheur de sa folie.

Sa vie est reprise depuis le début, sous un angle différent, très surprenant. Malgré cette deuxième partie, la troisième partie nous dévoile une fin originale et le titre du livre prend tout son sens.

PS : I love you
18 juillet 2013

Comment faire le deuil d'un amour de 7 ans quand son âme soeur décède brutalement? Voici la question à laquelle Holly, notre personnage principal, cherche à surmonter.

Dès le début du roman, nous trouvons Holly, en pleine tristesse. Elle vient de perdre son mari et n'arrive pas à dépasser ce deuil. Elle est pourtant bien entourée par sa famille et ses meilleurs amis. Mais rien n'y fait, elle n'a plus le goût à la vie et ne veut plus avancer. A sa grande surprise, son défunt mari lui a réservé une dernier chose: 10 enveloppes, une à ouvrir chaque mois. Holly découvre à travers ces enveloppes des petites chose à faire, des choses qui lui permettent de passer à autre chose, de reprendre goût à la vie au fil des mois. Son mari l'accompagne dans son propre deuil.

Malgré ces enveloppes, Holly ne veut pas se détacher de Gerry. Elle éprouve une sorte de rancoeur envers ses deux meilleures amies, Denise et Sharon, qui continuent à vivre leurs vies, la première se mariant et la seconde attendant un enfant. Le plus dur pour Holly est de revivre la première année seule des évènements qu'elle avait l'habitude de faire avec Gerry, comme le rituel du matin lors du nouvel emploi de Holly, la décoration du sapin de Noel ou encore le bal annuel.

Malgré cela, grâce à ses amies et sa famille, elle reprend du poil de la bête et commence à reprendre goût à la vie.

Comme toute comédie romantique, une fin heureuse que je vous laisse découvrir.

Ce livre a été pour moi un vrai coup de coeur. Cecelia Ahern, grâce à une écriture fluide, nous fait tout de suite ressentir l'émotion de Holly. On a tout de suite une pensée à la sensation que l'on a pu ressentir lors de la perte d'une personne chère. On s'attache à ce personnage doux et sensible qui à un bon fond mais qui peut d'avérer un petit peu égoiste. Elle ne doit pas oublier que le deuil est également vécu par ses meilleurs amis, John, Denise et Sharon, qui doivent également combler le vide laisser dans leur vie par la perte de Gerry.

Ce livre m'a fait rire par des situations drôles comme le karaoké mais on trouve également des moments forts, Holly appelant le numéro de Gerry et lui laissant un message car elle se sent perdu et n'a personne vers qui se tourner.

Plusieurs personnages font leur apparition dans le roman et sont présents en soutien à Holly.

Ses meilleurs amis, Denise, Sharon et John, n'ont pas abandonné Holly suite au décès de Gerry comme certains.

Sa famille est très attachante. Ses parents, soucieux du bonheur de leurs enfants, aident beaucoup Holly. Richard, un de ses frères, est un personnage arrogant et rigide mais se révèle par la suite du roman un frère attentionné malgré son défaut de "Monsieur je-sais-tout". Sa soeur, Ciara, rentrée d'Australie pour quelques mois, est une fille excentrique et donne à Holly de nombreuses situations pour lui redonner le sourire. Une complicité soeurs très bien décrite par Cecelia Ahern.

En conclusion, une histoire drôle, émouvante et attachante. Je vous conseille ce livre, pour moi je pense lire d'autres romans de cette auteure.

En petit plus, si ce livre vous plait, n'hésitez pas à regarder l'adaptation cinématographique. J'espère ne pas être trop déçue par ce film.

La trilogie Verhoeven, 2, Alex
18 juillet 2013

Suite à ma lecture du roman Robe de Marié de Pierre Lemaitre, je me suis laissée tenter par ce nouveau roman et je ne suis absolument pas déçue. Cet auteur devient pour moi un vrai coup de coeur.

Pour résumer ce livre, je ne me servirais seulement que du quatrième de couverture pour ne pas vous gâcher le suspens: "Qui connaît vraiment Alex? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée et livrée à l'inimaginable? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien ni personne. Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l'on retrouve le talent de l'auteur de Robe de Marié. "

L'auteur a décomposé son livre en trois parties, un peu identique à la façon de procéder dans "Robe de Marié". J'aime beaucoup sa façon de procéder, cela donne beaucoup de dynamique à l'histoire et également beaucoup de suspens. Tout au long du roman, la seule question que l'on se pose est POURQUOI?

Parlons des personnages principaux.

Alex est le premier personnage que l'on rencontre. C'est une jeune femme solitaire et qui, bizarrement aime les perruques. Nous n'avons pas le temps de faire plus sa connaissance car elle se fait kidnappé en pleine rue. L'auteur nous décrit dans les moindres détails son kidnapping. J'ai vraiment eu mal pour elle. A certains moments, même des frissons d'horreur m'ont parcouru mais impossible de lacher ce livre. L'auteur nous décrit tout son parcours jusqu'au lieu où elle sera maintenue captive. Elle vit un véritable enfer tout au long de l'histoire.

Pour résoudre cette enquête policière, le commandant Camille Verhoeven est mis sur l'enquête. Nous découvrons un petit personnage (en taille) avec un caractère bien trempé et des problèmes avec l'autorité. Pierre Lemaitre a déjà mis Camille Verhoeven en scène dans son précédent roman ("Travail soigné"). N'ayant pas lu le précédent roman, j'apprend que Camille a perdu sa femme, tuée lors d'un kidnapping. Il sombre dans la tristesse et ne veut absolument pas reprendre d'affaire de kidnapping, il ne veut que "des affaires où les morts sont derrières vous et pas devant". Mais c'est sans compter son vieil ami le divisionnaire Le Guen qui ne lui laisse pas le choix. Camille Verhoeven, solitaire dans l'âme, retrouve à son plus grand mécontentement, Armand et Louis, son ancienne équipe.

Ces trois hommes partent donc à la chasse à l'homme pour retrouver Alex vivante.

D'autres personnages seront présents dans la suite du roman mais je ne peux vous les dévoiler sans trahir le suspens de l'histoire.

L'auteur a eu pour choix de nous laisser voir aussi bien la vision d'Alex que la vision du commandant Camille Verhoeven, avec en rythme un chapitre sur deux accordés à chaque personnage. Je trouve que cette façon de faire nous donne envie d'avancer plus vite dans la lecture du livre car on se demande à chaque fin de chapitre ce qui va se passer. Le suspens est toujours présent.

En comparaison au roman "Robe de Marié", j'ai trouvé que le côté thriller psychologique est moins présent dans la deuxième partie de l'histoire car plus centrée sur l'enquête policière. Je conseille aux âmes sensibles d'être prudent quant à la lecture de ce roman, des extraits sont plutôt cru et dur mais cela renforce le côté psychologique de l'histoire et correspond bien à la plume de Pierre Lemaitre.

Un mot sur la couverture: On s'image déjà Alex dans sa prison, vivant l'enfer. Rien qu'en regardant la couverture, on est déjà dans l'ambiance avant même de commencer la lecture.

La Célibataire

Desjardins, India

Michel Lafon

18 juillet 2013

Voici une nouvelle Bande Dessinée humoristique, différente de celle de Péchés Mignons. la Célibataire est destiné à une lecture tout public majoritairement féminine évidemment !!!

C'est une bande dessinée très plaisante à lire. On découvre une sorte de Bridget Jones, qui reprend ses habitudes après une vie en couple. Elle envie ses amies avec leur vie de couple alors que ces dernières l'envient elle pour sa vie de célibataire !!!! Qui dit que l'herbe est plus verte ailleurs !!!

Une BD construite en petites scènes. Une lecture rapide qui permet de se détendre entre deux bons gros romans.

La déclaration / l'histoire d'Anna, l'histoire d'Anna
18 juillet 2013

Concernant le temps et le lieu de l'histoire, nous nous trouvons en 2140 en Angleterre. Par sa façon de décrire les choses, Gemma Malley nous emmène réellement à cette époque. Elle nous livre les explications de l'évolution de la société de nos jours à 2140. A travers le roman, le mode de vie des personnages principaux nous est décrit de long en large. Peut être des explications qui peuvent sembler longue mais qui ont leur importance pour comprendre le fonctionnement de cette société. J'ai adoré la société dans laquelle j'ai été emmené.

Venons-en aux personnages.

Anna est le personnage que l'on suit dès le début de l'histoire. On apprend qu'elle a été placé dans le foyer Grange Hall dès sa naissance et qu'elle est un Bon Element. Elle suit à la lettre le règlement du foyer et cherche à obéir le plus possible à l'Intendante. Je ne sais pas trop quoi penser d'Anna. Avant l'arrivée de Peter, c'est une vrai tête à claque, une fille naïve qui se braque dès qu'on lui parle de choses contraires au règlement du Foyer. Elle ne remet jamais en cause ce qu'on lui apprend. Mais d'un autre côté c'est une jeune fille très sensible et qui prend soin des plus faibles. Elle a quand même une part d'humanité que le foyer n'a pas pu lui enlever.

D'un autre côté, quand Peter lui fait part de ce qu'il sait, de la vie à l'extérieur et du monde qui l'attend, elle change rapidement d'avis surtout après avoir entendu la conversation téléphonique de l'Intendante. J'ai trouvé que ce changement de pensées est un peu rapide, mais la suite des actions et le plan échafaudé par Peter et Anna nous tient en haleine en se demandant s'ils vont réussir.

Quant à Peter, je l'ai beaucoup apprécié, c'est le héros d'Anna. Et au fil des pages, on ressent une certaine relation qui pourrait peut être bien se créer entre nos deux héros.

Gemma Malley nous surprend encore dans les dernières pages de son roman , par la révélation de l'histoire de Peter qui donne envie d'en savoir plus en lisant le Tome 2.

En refermant le livre, je peux dire avoir été transporté dans un monde pas si différent que le nôtre sur la politique des enfants. De façon lointaine, la politique de la Chine sur l'enfant unique pourrait un jour devenir une politique appliqué par les pays du monde entier par une surpopulation. Qui sait, peut être qu'en 2140, notre monde aura pris cette tournure?

Ce livre fait partie d'une trilogie. Je pense me laisser tenter par la suite. Je vous conseille vraiment ce livre.

Un petit mot sur la couverture qui m'a d'un prime abord pas attiré du tout lors de l'achat. Mais au final, après lecture du livre, la couverture prend tout son sens: le carnet tenu par la jeune fille, le papillon en ombre et l'uniforme porté. La couverture colle parfaitement à l'histoire.