Le remède et le poison

Dirk Wittenborn

Seuil

  • 13 juillet 2010

    C'est en fait un roman assez triste racontant l'histoire d'une famille rendue malheureuse par l'incapacité d'un père à montrer son amour à ses enfants. Ca commence comme une farce: un psychologue et un psychiatre s'associent pour tester sur une vingtaine de patients les vertus thérapeutiques d'une plante. Ils espèrent qu'elle permettra à des gens pessismistes de voir la vie en rose.

    Mais si au début, tout semble aller pour le mieux, c'est le pire qui va se produire. Nous suivons ensuite la famille du psychologue, le docteur Friedrich, qui va vivre dans la peur et le secret, avec les répercussions forcément néfastes que cela aura sur les enfants et surtout sur le petit dernier, celui à qui on a longtemps caché les choses. J'ai aimé les personnages de ce roman, les liens qui les unissent. J'ai souri au début car les premières pages semblent légères. Quand le drame survient, c'est la surprise. J'ai ensuite été touchée par les personnages qui ne parviennent pas à être heureux. Par contre, j'ai été frustrée car de nombreuses énigmes restent sans réponse quand on referme le roman: pourquoi tout cela a-t'il mal tourné? Que devient vraiment le fils à la fin? Et s'il va, comme je l'ai pensé, rencontrer celui qui a tout fait chavirer, pourquoi ne pas nous raconter cette rencontre qui devrait être le point culminant du roman?


  • par (Libraire)
    26 octobre 2009

    Ce roman est aussi troublant que fabuleux. Il nous plonge dans l'univers des psychoses et de ce mal qui envahit la société : la dépression urbaine
    Et si un remède existait ? Vous, lecteur, vous aimeriez le savoir ? Eh bien lisez ce roman à la fois drôle, prenant et indispensable pour contrer cette morosité ambiante qui peut parfois nous envahir.
    Une mention spéciale à la traductrice Josée Kamoun (traductrice entre autre de John Irving).