Simon Wiesenthal, l'homme qui refusait d'oublier, Traduit de l'hébreu par Katherine Werchowski
EAN13
9782867465512
ISBN
978-2-86746-551-2
Éditeur
Liana Levi
Date de publication
Collection
Collection dirigée par Annette Wieviorka
Nombre de pages
576
Dimensions
14 x 3 cm
Poids
616 g
Langue
français
Langue d'origine
hébreu
Fiches UNIMARC
S'identifier

Simon Wiesenthal, l'homme qui refusait d'oublier

Traduit de l'hébreu par Katherine Werchowski

De

Traduit par

Liana Levi

Collection dirigée par Annette Wieviorka

Offres

Simon Wiesenthal. Alias Wizi,Théocrate, Monsieur l’ingénieur, Izmir, Ovid. Avec son immuable veste en tweed et son air bonhomme, le célèbre chasseur de nazis a mené une traque sans merci aux tortionnaires, armé seulement de vieux journaux, de fiches poussiéreuses et d’annuaires jaunis du monde entier. Avec un grand sens des relations publiques, il a obligé tous ceux qui voulaient passer l’éponge à se pencher sur le devenir des Eichmann, Bormann, Murer et autres criminels de guerre. Plus il paraissait menaçant, plus on lui envoyait d’informations du monde entier sur tel ou tel bourreau. Et inlassable, il se remettait à la tâche. Si parfois les services secrets entraient en scène c’est parce que son acharnement les y forçait. Sa soif de justice permit des dizaines d’arrestations rocambolesques et de procès retentissants, mais fit aussi de lui un homme détesté et contesté. Toutes les questions éthiques épineuses du siècle étaient au centre de son aventure : responsabilité, châtiment, définition du génocide…

Tom Segev nous livre une biographie aussi captivante qu’un thriller qui met en perspective la seconde moitié du XXe siècle : guerre froide, espionnage, inavouables complicités, cynisme politique…
S'identifier pour envoyer des commentaires.