Ce que je dirais aux Martiens, & autres menaces voilées
EAN13
9782374981932
ISBN
978-2-37498-193-2
Éditeur
Wombat
Date de publication
Collection
Les Insensés
Nombre de pages
208
Dimensions
18 x 12 x 1 cm
Poids
222 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ce que je dirais aux Martiens

& autres menaces voilées

De

Wombat

Les Insensés

Offres

« Je n'avais jamais mangé de chien de ma vie, et je n'avais aucune intention de commencer maintenant. « Resservez-moi juste un bout du copilote », dis-je en tendant mon assiette. »
C'est bien beau d'aller chercher des traces de vie sur Mars, mais si on tombe sur un Martien, on lui dit quoi ? À cette question, l'humoriste Jack Handey apporte une réponse des plus caustiques, ainsi qu'à bien d'autres problèmes absurdes : comment préparer son squelette pour qu'il soit le plus effrayant possible après sa mort ? Au volant, aimez-vous renverser les auto-stoppeurs, et pourquoi ? Peut-on se comporter en bon voisin quand on habite à côté du couple Dracula ? Saviez-vous qu'Alfred Einstein et Al Capone étaient les meilleurs amis du monde ? Connaissez-vous Toonces, le chat qui savait conduire ?
Ce recueil de plus de quarante textes comiques, loufoques et décapants, signé par l'un des plus grands humoristes américains contemporains (à découvrir absolument), détendra les neurones, ainsi que les zygomatiques, de tous les amateurs éclairés d'humour noir et nonsensique de haut vol, de Robert Benchley à Woody Allen, et des amateurs de stand-up de qualité.
Texan d'origine, mais sans doute non armé, sinon de mauvais esprit, Jack Handey vit à Santa Fe (Nouveau-Mexique) avec sa femme, son chien et ses chats. Jusque-là tout va bien. Mais il est aussi écrivain d'humour pour de nombreuses revues (The New Yorker, Outside, Playboy, Punch…) et fut auteur de sketches pour la populaire émission TV « The Saturday Night Live » sur la NBC, qui lui valurent plusieurs prix.
La présente anthologie inédite réunit ses meilleurs textes courts écrits sur une trentaine d'années. Jack Handey a par ailleurs publié un unique roman « tropical », Mésaventures à Honolulu, traduit en français en 2015 et salué par la presse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.