Murène

Murène

Valentine Goby

Actes Sud

  • par (Libraire)
    14 septembre 2019

    Suite à un accident, François perd ses deux bras. S'en suivra pour lui la douleur, le désespoir, le découragement puis le combat et la renaissance.
    Une histoire incroyable sur l'apprentissage du handicap, une écriture puissante qui magnifie les émotions et les sensations des personnages.
    Sublime et émouvant.


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Réparer les vivants

    A défaut de réparer son anatomie, François rivalisera d'ingéniosité pour apprivoiser son nouveau corps et reconquérir son autonomie.
    Un magnifique roman tel une ode à la vie qui louvoie, rampe et avance malgré tout.
    Céline


  • par (Libraire)
    24 août 2019

    Un soir d’hiver 1956, François, jeune homme de 22 ans a un grave accident. Les médecins ne sont pas confiants et décident de lui amputer les deux bras. C’est la fin de son monde… Il lui faut tout réinventer. Il souffre, se retranche, s’enferme. Ses proches essaient de lui redonner goût à la vie, en vain. Jusqu’au jour où il fait la rencontre d’une murène dans un aquarium : c’est une révélation. Il commence alors la natation. Comme la murène, sans bras, il nage. Grâce au sport et aux personnes bienveillantes qui l’entourent, il se métamorphose.
    Valentine Goby nous emporte dans le tourbillon de la vie de François, un personnage puissant, malchanceux et libre et nous fait découvrir le début du handisport en France jusqu’aux premiers Jeux paralympiques de Tokyo en 1964. Un magnifique roman, documenté et sensible, de revanche sur la vie et de résilience.


  • 22 août 2019

    Portée par une remarquable écriture, la question du handicap est au cœur de ce magnifique roman.
    On y suivra, à bout de souffle le parcours courageux de son héros, de ses souffrances, à sa renaissance on l’accompagne avec émotion dans son retour à la vie.


  • 22 août 2019

    Hiver 1956, ils l’appellent le jour de Bayle mais François Sandre, lui, ne s’en rappelle pas. Le jour de Bayle, François perd ses bras. Il devient homme-tronc, murène. Commence alors le combat le plus dur d'une existence : continuer à vivre quand on a tout perdu.
    Dans ce nouveau roman, Valentine Goby explore la douleur et la reconstruction. Son écriture luxuriante, souvent dure, raconte l’histoire d’un héros comme on les aime. Beau dans sa douleur, François nous transporte dans son quotidien, dans un Paris des années 1950 et 1960 mais aussi dans les Ardennes et en Savoie. Un roman savoureux qui pourrait bien être le meilleur de l’auteure et qui emporte dès les premières pages. Une fois terminé, il continue de nous habiter.


  • par (Libraire)
    17 août 2019

    Métamorphose

    Portée par une énergie et un enthousiasme sans faille, si caractéristiques de son style et de sa narration, Valentine Goby nous fait découvrir, dans la France des années cinquante, le destin et la vie de François qui va accidentellement devenir manchot à l'âge de 23 ans. Comment vivre au quotidien avec un tel handicap ? Quel avenir peut-on espérer ? Surpassant autant que possible ses douleurs et ses difficultés, François fait preuve d'un courage, d'une volonté et d'une ingéniosité sans faille, réinvente chaque geste et se métamorphose à travers la natation handisport naissante. Valentine Goby poursuit de façon sensible, touchante, détaillée et documentée son beau travail romanesque autour des corps meurtris qui se relèvent par force de volonté et d'espérance.


  • par (Libraire)
    10 août 2019

    Conseillé par Elodie, lectrice de la librairie Gibier

    Une question impossible, inimaginable : comment vivre sans bras? L'écriture de Valentine Goby nous oblige à suivre pas à pas le cheminement du jeune François, sa détresse, son désespoir, son long retour à la surface parmi les vivants et surtout l'espoir, la reconquête de son humanité, de l'amour avec en parallèle l'histoire du handisport, la natation qui lui permet de reprendre pied...
    A travers les proches du jeune garçon mais aussi des inconnus, Valentine Goby explore les diverses formes de réactions face au handicap, ce que tout un chacun a déjà pu ressentir... Une écriture fine et juste qui n'épargne aucune détail et bouleverse le regard sur le handicap physique. Une lecture éprouvante mais très enrichissante.